"Sucrément bon" fêtera en prime ce soir les 20 ans téva

Publié le 27 Octobre 2016

Sucrément bon fête les 20 ans de Téva (Crédit photo : Marie Etchegoyen / Téva)

Sucrément bon fête les 20 ans de Téva (Crédit photo : Marie Etchegoyen / Téva)

À l'occasion des 20 ans de téva, « Sucrément bon » proposera ce jeudi 27 octobre à 20h45 une émission spéciale toute en gourmandise, éclats de rire et émotion ! Au programme : un gâteau extraordinaire pour célébrer l'anniversaire de la chaîne, des commis de choc et de charme, un chef au sommet de son art et beaucoup de surprises.

Point de départ de cette émission événement : Cyril Lignac vous propose de réaliser son gâteau signature, l'Équinoxe, mais version gâteau de fête avec pas moins de 7 étages. Et oui, il faut bien ça pour fêter dignement les 20 ans de téva ! À nous les secrets de sa ganache montée à la vanille, de son crémeux caramel à se damner et de son biscuit praliné-spéculos qui va nous faire saliver d'envie.

En plus de sa fidèle complice Aurélie Chaigneau (toujours munie de sa fidèle caméra et qui nous fait vivre au plus près la recette), Cyril reçoit l'aide de 3 commis hors du commun : Cristina Cordula, Cendrine Dominguez et Marielle Fournier. Tous les animateurs de téva se sont donnés rendez-vous pour l'anniversaire de leur chaîne.

Et cela ne va pas être de la tarte ! Elles ont beau être les reines de la mode, de la déco ou des documentaires, en cuisine, ce n'est pas tout à fait le même refrain...

L'occasion aussi de mieux connaître nos animateurs et de les découvrir sous un jour qu'on connait moins ou qu'on avait oublié... Avez-vous déjà vu Cristina à ses débuts de mannequin ? Vous souvenez-vous de Cendrine en plein Fort Boyard ? Quelle est la rencontre la plus insolite de Marielle ? Et quelle était la vocation de Cyril lorsqu'il était petit ? Aurélie Chaigneau est allée fouiller les archives télé et personnelles de nos animateurs pour leur faire revivre leurs moments les plus forts, les plus drôles et les plus émouvants.

Rédigé par LZDP

Publié dans #Téva

Commenter cet article