"A l'abri de rien" dans "Le monde en face" ce soir sur France 5

Publié le 11 Octobre 2016

Marina Carrère d'Encausse (Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV)

Marina Carrère d'Encausse (Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV)

Ce mardi à partir de 20h40, les téléspectateurs de France 5 pourront retrouver Marina Carrère d’Enchaussé aux commandes d’un nouveau numéro de magazine « Le Monde en Face » avec au sommaire, "A l'abri de rien" un film de Claire Lajeunie-Grimblat produit par L2 Films avec la participation de France Télévisions.

En France, 3, 8 millions de personnes n’ont pas de logement décent. 600 000 logements sont insalubres. 205 000 personnes n’ont ni toilette, ni douche. Derrière ces chiffres, en constante augmentation, se cache une réalité sociale douloureuse.

Ce documentaire se propose de donner un visage au mal logement et de raconter sans tabou le quotidien de familles, d’enfants, de travailleurs pauvres et de retraités qui ont osé ouvrir les portes de leur logement de fortune. Personne n’est à l’abri.

Iheb vit à Paris avec ses trois enfants dans 22 m2. Des enfants malades de leur logement insalubre : asthme, eczéma, allergies, plomb dans le sang. Ils ont tous développé de nombreuses pathologies. Depuis 10 ans, cette mère se bat pour qu’ils soient relogés.

Janique vit en Ariège avec ses deux enfants, Kim 16 ans et Loïs,14 ans. Âgée de 47 ans, cette femme est secrétaire médicale et fait partie des deux millions de salariés qui vivent sous le seuil de pauvreté. Une vie précaire toujours fragile... Un matin, son propriétaire lui annonce qu’il récupère la maison. Elle a six mois pour quitter les lieux.

Un toit parfois ne suffit pas, il n’est pas toujours facile de pouvoir l’entretenir.

Petite retraite, maladie, solitude… de plus en plus de personnes âgées se coupent du monde et s’enfoncent dans un habitat insalubre. Avec une pension d’invalidité de 730 euros, Denis n’a plus les moyens d’acheter du fioul pour sa chaudière. Depuis 10 ans, il vit sans chauffage et sans eau chaude.

Patrice et Valérie ont dû vendre leur maison de 120 m2. Une maladie, une baisse de revenus et c’est l’engrenage… Aujourd’hui, le couple est obligé de vivre à l’année au camping avec leurs deux enfants.

Philippe est aide-soignant vacataire. Ses revenus ne lui permettent pas de trouver un logement en région parisienne. Aujourd'hui, âgé de 53 ans, il s’est improvisé une vie de nomade dans son camping-car.

En France, 85 000 personnes vivent sous un abri de fortune comme Cynthia. A 29 ans, la jeune femme vit sous une tente à Paris avec son compagnon. Leur fille a dû être placée dans une famille d’accueil.

Un film coup de poing sur la réalité du mal logement en France.

Après la diffusion de ce documentaire, Marina Carrère d'Encausse propose un débat de 40 minutes avec plusieurs invités.

Rédigé par LZDP

Publié dans #France 5

Commenter cet article