"Abus d'antibiotiques : une catastrophe annoncée" dans "Enquête de santé" ce soir sur France 5

Publié le 18 Octobre 2016

Marina Carrère d'Encausse, Michel Cymes et Benoît Thevenet (Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV)

Marina Carrère d'Encausse, Michel Cymes et Benoît Thevenet (Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV)

Ce mardi en première partie de soirée, Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymès avec la particpation de Benoît Thévenet présenteront en direct sur France 5 un nouveau numéro du magazine "Enquête de santé" qui aura pour thème "Abus d'antibiotiques : une catastrophe annoncée".

Les antibiotiques sont l’arme la plus puissante contre les infections bactériennes. Mais à force d’en abuser, ces médicaments ont perdu de leur efficacité et les bactéries ont appris à s’en défendre. Chaque année en France, 12.500 personnes meurent des suites d’une infection causée par des bactéries résistantes. Les coupables se nomment Escherichia coli, Klebsiella pneumoniae ou encore staphylococcus aureus…

À chaque fois que les antiotiques sont utilisés en excés ou dans de mauvaises conditions, les bactéries peuvent muter et deviennent alors très difficiles à éradiquer. Si rien n’est fait, demain, de banales infections ou des opérations chirurgicales peu risquées pourraient devenir mortelles. La résistance des bactéries aux antibiotiques est devenue un problème sanitaire majeur et certains imaginent déjà un scénario catastrophe. En 2050, ces « super-bactéries » pourraient être à l’origine de 10 millions de décès dans le monde, autant que le cancer aujourd’hui. Malgré le slogan « Les antibiotiques, c’est pas automatique ! », martelé depuis 2002, les Français font toujours partie des plus gros consommateurs en Europe. Une surconsommation que l’on retrouve aussi chez les animaux d’élevage dont les bactéries, devenues résistantes, peuvent se transmettre par la chaîne alimentaire.

Comment un antibiotique peut-il perdre de son efficacité ? Comment limiter la surconsommation de ces médicaments ? Pourquoi l’industrie pharmaceutique a-t-elle cessé d’investir pour mettre au point de nouvelles molécules ? Existe-t-il des alternatives aux antibiotiques ?

Le documentaire « Bactéries résistantes, la guerre est déclarée » sera suivi d’un débat animé par Michel Cymes, Marina Carrère-d’Encausse et Benoît Thevenet.

Rédigé par LZDP

Publié dans #France 5

Commenter cet article