Soirée spéciale sur les violences conjugales avec une fiction et un débat sur France 2

Publié le 5 Février 2014

Soirée spéciale sur les violences conjugales avec une fiction et un débat sur France 2

Ce mercredi, France 2 propose à ses téléspectateurs une soirée continue spéciale avec la diffusion d’une fiction et d’un débat.

20h45 Fiction « C’est pas de l’amour » :
Réalisé par Jérôme Cornuau / Avec Déborah François (Laëtitia), Marie Guillard (Hélène), Benjamin Bellecour (Marc), Patrick Catalifo (Nicolas), Eric Théobald (Patrick).
Laetitia, jeune mère au foyer découvre que sa voisine Hélène est victime de violence conjugale. Harcelée mentalement et physiquement par son mari, homme en apparence charmant, Hélène refuse d'accepter son statut de victime jusqu’à se considérer coupable. Devant ce déni douloureux, Laetitia tentera tout pour la sauver.

22h15 Le débat « Sortir de l’enfer de la violence conjugale ».
Animé par Benoît Duquesne qui recevra sur son plateau :
- Najat Vallaud-Belkacem, ministre des droits des femmes. Elle évoquera notamment le plan triennal (2014-2016) de lutte contre les violences faites aux femmes, avec un objectif affiché : ne laisser "aucune violence déclarée sans réponse pénale, sanitaire et sociale".

- Pr Sophie Gromb-Monnoyeur, Chef du service de médecine légale du CHU de Bordeaux, Experte auprès de la Cour de cassation. En 1999, elle crée le CAUVA, le Centre d'Accueil en Urgences des Victimes d'Agressions. Aujourd'hui la structure poursuit sa mission d'accueil en urgence, 24 h sur 24, et offre à la victime de violence conjugale une prise en charge médicale, psychologique et judiciaire, en milieu hospitalier

- Luc Frémiot, avocat général près les cours d’Assises du Nord et du Pas-de-Calais. Cela fait plus de dix ans qu’il se bat contre les violences conjugales et qu’il a mis en place un véritable arsenal pour lutter contre ce fléau. Parmi ces mesures, le placement du conjoint violent dans un foyer de SDF pour provoquer chez lui un électrochoc.

- Marie Guillard, actrice, Prix de la meilleure interprétation féminine au 15ème Festival de la fiction TV de La Rochelle pour son rôle dans « C’est pas de l’amour ». Elle viendra nous confier la manière dont elle a appréhendé son rôle de victime de violence conjugale dans le téléfilm.

- Un psychiatre, spécialiste de la prise en charge des hommes violents sera aussi sur notre plateau. Enfin des femmes victimes de violences conjugales viendront nous faire part de leur parcours et de leur combat pour sortir de cet enfer.

Rédigé par Jeremy

Publié dans #France 2

Commenter cet article

Dupont jocelyne 05/02/2014 22:46

Après 10 ans de mariage l'alcool arrive dans notre foyer, la violence verbale, physique (viols )mon mari sortait tous les 15 jour pour aller voir un match de foot et après il allait danser et rentrer vers 2 où 3 heure du matin après avoir eu des relations sexuelles.
Nous avions un fils qui était triste de cette situation mais était impuissant devant la violence de son père.Mon fils est décédé en 1998 à l'aube de ses 20 ans. J'ai su que j'allais trouver la force de partir car je n'avais plus de raison de rester à souffrir.Cela à pris 4 ans et un soir de violence de plus le lendemain matin je suis partie de la maison sans savoir où aller, j'ai dormis dans ma voiture 3 nuits avant d'aller voir une assistante sociale qui m'a loger dans un hôtel et j'ai changer de département pour le fuir, cela fait 12 ans que je suis libre, après la difficulté de ce loger et de continuer à travailler pour retrouver ma dignité.Je souhaite à toutes ces femmes de trouver la force de partir.