"L'Embuscade" dans Infrarouge ce soir sur France 2

Publié le 25 Mars 2014

"L'Embuscade" dans Infrarouge ce soir sur France 2

Dans le cadre de sa case documentaire "Infrarouge", France 2 diffusera ce soir à 23h30 « L'Embuscade », un film inédit de Jérôme Fritel.

Le 18 Août 2008, en Afghanistan, une section de parachutistes du 8ème RPIMA tombe dans une embuscade tendue par des combattants talibans dans la vallée d’Uzbin.

Le bilan est terrible, 10 morts et 21 blessés. Jamais autant de soldats français n’avait été tués au combat depuis la guerre d’Algérie.

L’embuscade d’Uzbin devient le symbole d’une sale guerre qui menace de devenir un bourbier. Elle traumatise la hiérarchie militaire, la classe politique et la société française qui refuse de payer le prix du sang. Les familles des victimes déposent plainte contre l’armée et, pour la première fois, la justice civile obtient un droit de regard sur la conduite de la guerre.

5 ans après, que sont devenus les survivants d’Uzbin ? Que se rappellent-ils de cette journée en enfer ? Comment vivent-ils la polémique qui oppose les familles à l’armée ? Et enfin quel regard jettent-ils sur cette guerre d’Afghanistan au moment où les troupes françaises achèvent leur retrait.

Pour la première fois, quatre soldats témoignent, face à une caméra. Ils s’appellent Julien, Jean- Christophe, Gregory et Mayeul, ont tous quitté l’armée et refait leur vie depuis. Ils racontent l’Embuscade : comment ce jour-là ils sont partis en patrouille à 30 et revenus à 20. Ils ont également ouvert leurs archives personnelles, photos et vidéo, et soudain c’est l’ensemble de leur section Carmin 2, composée de jeunes d’une vingtaine d’années, qui reprend vie à l’écran.

Mais « L’Embuscade » n’est pas qu’un film de paroles. Il mélange images réelles et séquences d’animation qui donnent vie aux témoignages des survivants. Ainsi, leurs récits dégagent un réalisme, une intensité et une émotion qui permettent de revivre au plus près la terrible journée du 18 aout 2008, dans la vallée d’Uzbin.

Rédigé par Jeremy

Publié dans #France 2, #Documentaire

Commenter cet article