Patrimoine : La face cachée des 1000 merveilles du monde en prime dans Spécial Investigation sur Canal+

Publié le 10 Mars 2014

Patrimoine : La face cachée des 1000 merveilles du monde en prime dans Spécial Investigation sur Canal+

Ce lundi à 20h55, Stéphane Haumant nous proposera sur Canal+ dans "Spécial Investigation" le document « Patrimoine : La face cachée des 1000 merveilles du monde », une enquête de Stéphane Bentura pour Galaxie Presse.

Les pyramides d'Egypte, le Mont Saint-Michel, Pompéi, la Grande Muraille de Chine : sur notre belle planète, certains paysages sont considérés comme des merveilles de l’humanité. Des lieux magiques, symboles de perfection universelle. Une liste officielle recense un millier de ces sites extraordinaires : urbains, archéologiques ou naturels.

Mais qui, au juste, définit cette liste ? Selon quels critères ? Et dans quel but ?

Ce classement est apparu en 1978, à l’initiative de l'UNESCO (filiale de l’ONU chargée de promouvoir l’éducation et la culture). Chaque année, au terme d’un processus de sélection complexe, la liste est enrichie de nouveaux sites, considérés comme remarquables en termes d’authenticité.

Mais selon certains experts, ce classement mondial ne serait pas seulement dicté par des critères esthétiques, ni tout à fait objectif. La politique et les tractations de coulisses y joueraient un rôle clé. Plus grave : dans certains cas, les considérations commerciales et touristiques auraient pris le pas sur les exigences culturelles. Enfin, certains sites prestigieux ne seraient plus suffisamment entretenus. Résultat : le classement provoquerait l’effet inverse de celui escompté : une dégradation de certains paysages au lieu de la préservation promise.

D’Angkor au Mont Saint-Michel, de Pompéi aux plages du débarquement en passant par Albi, les volcans d’Auvergne ou les steppes de Russie, Stéphane Bentura révèle pour SPECIAL INVESTIGATION l’envers des décors les plus célèbres de notre patrimoine.

Crédit photo : Xavier Lahache / Canal+

Rédigé par Jeremy

Publié dans #Canal+, #Documentaire

Commenter cet article