Débat entre Edgar Morin et Tariq Ramadan sur i>TELE

Publié le 16 Avril 2014

Débat entre Edgar Morin et Tariq Ramadan sur i>TELE

Ce mercredi 16 avril à partir de 21H sur i>TELE, Léa Salamé reçoit Edgar Morin et Tariq Ramadan pour un débat exceptionnel.

A l’occasion de la sortie de leur livre « Au péril des idées - Les grandes questions de notre temps » (Ed. Presses du Châtelet), les deux hommes, aux profils opposés, auront l’occasion de revenir sur les sujets qui divisent notre société.

Le débat animé par Léa SALAME sera centré autour de quatre grands thèmes : l’Identité, l’Intégration, l’Europe et la question de la Femme.

Rédigé par Jeremy

Publié dans #i>TELE

Commenter cet article

mel 16/04/2014 23:26

Quasiment trois-quarts d'heures d'une litanie absolument indigeste. Les invités sont prestigieux: le grand-père idéal Edgar Morin et le très médiatique islamo-compatible Tariq Ramadan. Pour ces invités censés, selon Léa Salamé, avoir tout pour se disputer, nous sommes obligés de constater que tout les rassemble. A aucun moment nous ne vîmes d'affrontement, de défense de points de vue, d'attaques ou de souricière. Rien. Rien que du très convenu... sauf pour la République. Car s'il est un point particulièrement saillant de leur alliance objective, c'est la dénonciation manifeste du système d'assimilation 'à la française". Rien ne vaut, selon ces deux faces d'un islamo-gauchisme-(de salon), le modèle multiculturel anglo-saxon ou germanique. Le dénoncer, c'est se soumettre d'avance aux solutions d'un certain Adolf Hitler... Rien que cela ! Et merci pour Finkielkraut ou Zemmour. Il faut toutefois admettre que le climat ressemble de plus en plus à celui d'"après 1929". La preuve : "nos" arabes sont contraints de porter l'indigne croissant vert au bras. Poutine a une ambition similaire à celle d'Hitler quant à pays limitrophes, nous rappelle Morin.
Quant à Tariq, une fois de plus, il ne peut s'empêcher de tout ramener, même sur les questions sociales, à la question des musulmans en France. C'est certes très généreux de la part de notre globe-professeur se partageant entre son pays, la Suisse, mais également les Etats-Unis, le Royaume-Uni ou le Qatar mais aurait-il la décence de s'occuper de ses affaires helvétiques ? Merci. De plus, il serait bien avisé d'éviter toute apologie de l'islam à la télévision française, notamment en voulant nous faire croire que cette religion serait plus avancée "sociétalement" que le catholicisme. Il est vrai que cet homme n'a jamais parlé de "moratoire sur la lapidation des femmes".
Quant à Léa Salamé, je suis vraiment navré car c'est une journaliste que j'apprécie d'habitude mais que ne l'aurait-on entendu couper, contredire, empêcher, rabâcher le passé ou changer de sujet systématiquement s'il s'était agi d'un contradicteur à Edgar Ramadan. Là rien...encore. Que des yeux de Chimène pour Tariq Morin. Voire une approbation : oui, " (Finkielkraut) est dangereux". N'est-ce pas un petit parti pris Léa ? N'est-ce pas tout aussi dangereux la perte d'identité et la "libanisation" du territoire ?

Sur une chaîne dite concurrente passait en même temps l'émission "Egaux mais pas trop". Au cinéma sortait aujourd'hui "Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?". On ne change pas de sujet, mais comme dit Edgar, ce sont ceux d'en face qui souffrent d'une phobie paranoïaque...