ON a vu... Helix, la nouvelle série de Syfy

Publié le 29 Avril 2014

ON a vu... Helix, la nouvelle série de Syfy

Le week-end dernier, je tombe nez-à-nez sur l’une de ces publicités pour Canal Satellite… celle qui est diffusée partout, même dans le métro parisien, mettant en avant la chaine SyFy (SF) et sa nouvelle série : Helix. Difficile de la louper, tant elle est intrigante… C’est donc l’occasion pour moi de vous donner mes impressions sur cette série.

Pour la petite histoire, sachez que Helix a été produite par Ronald D. Moore le créateur de Battlestar Galactica, série SF qui a cartonné et dont je vous ai déjà parlé (encore une fois, si vous ne l’avez pas vu, songez-y !). Il était donc un peu évident pour moi d’y jeter un œil. C’est un peu comme pour les séries de J-J Abrams j’ai toujours envie de regarder ses créations, même si parfois je le regrette après… Mais cette fois, aucun regret : Une agréable surprise ! Jugez par vous-même :

« Une équipe de chercheurs du Centre de contrôle et de prévention des maladies est envoyée en Arctique dans une installation de recherche high-tech, pour enquêter sur l'éruption possible d'une épidémie. Le groupe de scientifiques se trouve engagé dans une terrible lutte entre la vie et la mort dont pourrait bien dépendre la survie ou l'anéantissement total de l'humanité. Mais la menace de mort ne constitue que la partie visible de l'iceberg et l'effroyable vérité commence à se révéler peu à peu à mesure que le virus évolue. »

ON a vu... Helix, la nouvelle série de Syfy

On est donc dans un Survival (haaa encore ! je vous l’avais dit que ça marchait bien en ce moment !) en Arctique. Ça change tout de suite de l’île déserte ou du vaisseau spatial ! Reste que le principe est le même : il est question de survie dans un endroit clos. Et la menace, c’est un virus. Mais pas n’importe quel virus : un virus mortel capable de transformer un corps humain en un liquide noir…

Théorie du complot, tensions, le rythme est haletant. Même si la série est lente, parfois très très lente, elle sait être entrainante. Je vous avoue que j’ai été sous tension durant les épisodes, avec la propagation de la contamination, des mystères s’accumulent, ou encore des personnages principaux qui sont tous aussi louche les uns que les autres. Un environnement jusqu’à en devenir quelquefois effrayant, où règne par esprit de contraction une atmosphère plutôt sereine : les scientifiques et les différents personnages principaux sont sûr d’eux quant à la découverte d’un remède. Quant au virus, même s’il est peu réaliste, il sait se rendre crédible et effrayant.

ON a vu... Helix, la nouvelle série de Syfy

Et justement, la crédibilité est un défaut majeur dans cette série. Autant un virus mortel qui est capable de muter les cellules humaines, détruisant un corps entier en ne laissant derrière lui qu’un liquide noirâtre, ou rendre un homme aussi à l’aise que Spiderman, c’est peu réaliste. On peut l’accréditer au titre de la fiction et cela ne me gêne pas (un peu comme The Walking Dead avec le virus qui transforment les humaines en zombies...). Autant un militaire, en tenue de militaire, qui discute pendant près de cinq minutes dans le froid arctique à -50° voir -60°… Il a pas froid, et n’est pas malade… Alors que dès le début de la série, l’un des personnages principaux nous expliquent quand même qu’il ne fait pas bon de trop trainer dehors ! C’est un exemple parmi tant autre.

Nous ajoutons à cela des personnages pas toujours attachants, des décors pas assez sombres (mais esprit de contradiction oblige, tout est blanc et lumineux !) et nous pourrions nous dire que la série est à jeter aux oubliettes. Mais non, le scénario est là, bien présent. Parfois prévisible mais original et haletant. Nous retrouvons la formidable imagination du créateur de Battlestar Galactica, où la recherche sur les origines du virus et sur un remède sont menés comme un vrai thriller policier. Son ambiance nous maintient devant notre poste de télévision.

Composée de 13 épisodes, la première saison a su attirer plus de deux millions de téléspectateurs en moyenne. Une saison 2 a déjà été annoncée est sera diffusée fin 2014. En France, elle sera donc diffusée sur SyFy France dès le 6 Mai.

Rédigé par Brice

Publié dans #Helix, #Syfy

Commenter cet article