Sept à huit sur TF1 : Le sommaire du dimanche 13 avril

Publié le 13 Avril 2014

Sept à huit sur TF1 : Le sommaire du dimanche 13 avril

Ce dimanche à 18h05 sur TF1, Harry Roselmack présentera un nouveau numéro de Sept à Huit avec au programme ce soir :

LES VOLEURS DU PETIT MATIN
Ils sont la cible privilégiée des pickpockets : des voyageurs fatigués ou ivres après une nuit de fête qui prennent le métro à l'aube. Profitant de leur somnolence, des voleurs leur font discrètement les poches.
Cette délinquance prend une telle ampleur que des brigades spécialisées ont été mises en place pour la combattre dans les dédales du métro et du RER parisien. Vidéosurveillance, courses poursuites et flagrants délits : Jérémie Drieu, Johan Nertomb et Mathias Denizo les ont suivies dans leur traque et racontent qui sont ces détrousseurs du petit matin.

NOUVEAU MONDE
Ils veulent changer de vie, une région française leur tend les bras : l'Auvergne ! Emmanuel et Karine ont rendez-vous à Auzon, 925 habitants, en Haute-Loire. Pour les accueillir, le maire et un représentant de la région, qui vont les inciter à reprendre un petit restaurant fermé depuis un an. Pas de fonds de commerce à racheter, un loyer de 150 euros par mois à peine, et un logement offert pendant les premiers mois... Pour inverser son déclin démographique, la région Auvergne a mis en place une série de mesures visant à attirer de nouveaux habitants. Un reportage d'Emmanuelle Chartoire, Vincent Barral et Karine Guillaumain.

LES AMANTS DIABOLIQUES
Le 27 janvier dernier, à Somme-Suippe, petit village tranquille de la Marne, Sophie Thévenet appelle son voisin à l'aide. Elle prétend avoir été cambriolée en son absence. Dans le garage gît le corps de son mari, militaire de carrière. L'autopsie montrera qu'il a été tué de sept coups de pioche. L'enquête va rapidement mettre en cause Sophie Thévenet... Elle avouera avoir préparé l'assassinat de son mari en compagnie de son amant, rencontré sur Internet. Reportage de Paul LABROSSE, Vincent BARRAL, David PERESSETCHENSKY

LE COMBAT
Sandrine pèse 108 kg pour 1m50. Guilhem, lui, est monté jusqu'à 188 kg. Depuis des années, pour maigrir, ils ont tout essayé. En vain. A Béziers, comme deux cents autres patients, ils se sont lancés dans un nouveau programme. A l'opposé des régimes miracle, c'est un parcours du combattant qui doit durer deux ans : une prise en charge globale, pilotée par un chirurgien et qui comprend de la diététique, du sport, de la psychologie, de la chirurgie et même du conseil en image. Les malades qui se lancent dans ce traitement vont également devoir porter dix heures par jour une combinaison qui recouvre tout leur corps : elle est destinée à raffermir la peau au moment de l'amaigrissement. Reportage de Christophe Widemann, Vincent BARRAL

LA MEUTE
La Laponie. Une terre de neige et de vents encore sauvage. C'est le terrain de jeu de Sébastien Vergnaud, un Français de 43 ans passionné par les chiens de traineaux. Il a investi dans une cabane, quelques hectares de forêts, pour s'entraîner avec ses 86 huskies et participer aux courses les plus exigeantes du monde. Dans les bois, sur les lacs gelés, de jour comme de nuit, Sept à Huit a partagé l'aventure de cet aventurier du Grand Nord. Reportage de Clément FOUQUET et Aurélien CHAPALAIN

REVE D'ENFANT
Pour Mireille, la maternité a toujours été une priorité. Mais, ni la nature ni la médecine n'ont pu lui donner ce qu'elle espérait. Comme un couple sur six en France, elle a été confrontée avec son compagnon à l'infertilité. Cette épreuve aura d'ailleurs raison de leur histoire d'amour.
Mireille prend la parole pour raconter sa souffrance face à ce ventre vide, mais aussi pour dire que l'on peut surmonter l'impossibilité de devenir mère et s'épanouir malgré tout. C'est le portrait de la semaine par Thierry DEMAIZIERE et Léo MONNET

Crédit photo : TF1

Rédigé par Sarah

Publié dans #TF1, #7a8

Commenter cet article

jay 13/04/2014 19:54

Quel est la musique qui passe pendant le reportage sur Sébastien Vergnaud (La Meute) ?