« Un si bon garçon », documentaire inédit ce soir sur France 4

Publié le 26 Mai 2014

« Un si bon garçon », documentaire inédit ce soir sur France 4

Ce lundi à 22h30, France 4 vous embarque dans « Un si bon garçon », un documentaire bouleversant en immersion dans l’histoire d’Or, un jeune israélien de 22 ans qui vit avec ses parents conservateurs dans un petit quartier où il rêve du jour où il va changer de sexe et vivre comme une femme. Impossible de partager cette envie avec ses parents par peur du rejet ou désaveu. Il finance secrètement son opération de changement de sexe en Thaïlande.

Il s’invente des études universitaires et obtient une invitation pour étudier en Angleterre. Tout cela pour inciter ses parents à lui donner leurs économies d’une vie, et pour financer tout autre chose : une opération en Thaïlande.

Le lendemain, loin de chez eux et tout seul, Or subit une série d’interventions dangereuses comme les implants mammaires et la chirurgie faciale. Son rétablissement est lent et douloureux, au cours des semaines suivantes, elle rencontre d’autres femmes transsexuelles venues en Thaïlande pour des interventions chirurgicales. Portée par leur histoire, elle partage la sienne pour la première fois.
Un si bon garçon est un documentaire qui explore comment dans certaines situations nous sommes obligés de compromettre nos mœurs, nos proches et toute notre famille pour devenir ce que nous sommes vraiment.

Après un séjour d’un mois, entièrement transformée en femme, elle est enfin prête à rentrer chez elle et à affronter sa famille. Or retourne en Israël où une nouvelle réalité l’attend. Est-ce que ses parents vont accepter son retour ? Or va t’elle assumer la responsabilité de ses actes ?

« Un si bon garçon » est un documentaire qui explore comment dans certaines situations nous sommes obligésde compromettre nos mœurs, nos proches et toute notre famille pour devenir ce que nous sommes vraiment.

Rédigé par LZDP

Publié dans #France 4

Commenter cet article

Mélo 26/05/2014 23:50

Un film difficile, une histoire poignante. Que dire si ce n'est que j'espère qu'Or va bien. Mais je n'aimerai ni être a la place des parents ni de l'enfant. J'ai peur, j'ai deux enfants, cela me fait très peur c'est la réalité.