"Brésil : sous la plage, les pavés" dans Un oeil sur la planète sur France 2

Publié le 9 Juin 2014

"Brésil  : sous la plage, les pavés" dans Un oeil sur la planète sur France 2

Ce lundi à partir de 23h, Etienne Leenhardt présentera sur France 2 le 46ème numéro de son magazine "Un oeil sur la planète" qui portera sur le thème « Brésil : sous la plage, les pavés ».

Trois jours avant le début de la coupe du monde, un Oeil sur la planète vous emmène au Brésil. A la surprise générale, l’ambiance y est moins à la fête qu’à la grogne. On s’attendait à un Mondial de joie et on découvre un pays sous tension, au point que Michel Platini, a lancé un appel au calme avant le déroulement des épreuves.

N’en déplaise au président de l’UEFA, les Brésiliens ont de sérieuses raisons de protester contre l’organisation de cette coupe du monde. Les dépenses engagées pour la construction et la rénovation des stades, plus de 10 milliards d’euros, apparaissent indécentes à beaucoup de Brésiliens quand les services publics sont délabrés. Nous allons voir ce soir avec nos 4 reportages pourquoi ça coince et vous donner quelques clés pour mieux comprendre ce géant méconnu. Le Brésil ne correspond pas toujours aux clichés qui circulent sur son compte.

LA GUERRE DES FAVELAS, de Aude Chevalier-Beaumel et Nolwenn Hervé
Dans l’optique de la coupe du monde, 170000 policiers vont être déployés par les autorités brésiliennes. Le Brésil est en effet un des pays les plus violents au monde avec 50000 tués par balles chaque année. Les opérations de reconquête des favelas livrées aux trafiquants de drogue mettent le feu aux poudres. Les policiers ne sont pas bien accueillis par la population des quartiers pauvres, d’autant que leurs méthodes sont expéditives.

LES RAISONS DE LA COLERE, de Mélissa Monteiro
Alors que 40 millions de Brésiliens sont sortis de la très grande pauvreté ces dix dernières années, que l’alphabétisation progresse et que la croissance du pays a fait bien des envieux, la colère explose dans la rue brésilienne depuis un an. Classes populaires et classes moyennes manifestent contre les dépenses de la coupe du monde. A suivre leur quotidien, on comprend les raisons de la colère.

LE PARIS DU BRESIL, de Valéry Lerouge et Mathieu Niewenglovski
Nous irons aussi à la rencontre de Français qui ont choisi de miser sur ce pays. Difficile de ne pas croire en ce pays continent, plus grand que l’Europe, peuplé de 200 millions d’habitants et gâté par la nature. Le pays est aussi une puissance industrielle dont le PIB est déjà équivalent à celui de la France. Malgré le manque d’infrastructures et des tracasseries en tout genre, beaucoup d’entreprises françaises ou de simples particuliers ont décidé de tenter leur chance ici quel que soit le « coût Brésil ».

SOUS LE REGARD DE JESUS, de Lamia Oualalou et Melissa Monteiro
Pour garder le sourire et le moral, les Brésiliens ont recours à la foi. Le Brésil est le premier pays catholique au monde, avec deux habitants sur trois qui se réclament de cette confession. Mais depuis une vingtaine d’années, l’église brésilienne fait face à une forte concurrence. Les églises évangéliques se multiplient et gagnent toujours plus de fidèles. Les évangéliques représentent déjà plus d’un Brésilien sur 5. Et leur influence conservatrice progresse au sein de toutes les composantes de la société. Le nouveau Brésil pourrait afficher un visage puritain, bien éloigné des images du carnaval.

Rédigé par Sarah

Publié dans #France 2

Commenter cet article