France Inter en direct demain vendredi de Sarajevo

Publié le 26 Juin 2014

France Inter en direct demain vendredi de Sarajevo

Demain vendredi à partir de 7h, France Inter proposera à ses auditeurs une journée spéciale en direct et en public de Sarajevo depuis l’Institut bosniaque, en partenariat avec la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale.

Pourquoi revenir à Sarajevo à la veille du centième anniversaire de l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand qui déclencha le désastre d’une guerre pour la première fois mondiale ? Sans doute parce que le mystère de la folie nationaliste et de l’hystérisation religieuse reste entier et qu’il nous faut sans cesse l’interroger et l’affronter mais surtout parce qu’il y a 20 ans, dans cette ville encerclée et affamée, se sont organisées de magnifiques manifestations de résistance citoyenne intellectuelle et artistique qu’il faut aussi rappeler et honorer.

Le «7/9 » / Patrick Cohen
7h50 : Antoine Prost, historien, professeur émérite à Paris I
8h20 : Jovan Divjak, ancien général de l’armée de Bosnie
8h40 : Florence Hartmann, ancien porte-parole du tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie
Bernard-Henri Levy, écrivain, auteur de la pièce de théâtre « Hôtel Europe » présentée à Sarajevo

10h Retour sur la guerre 14/18 – chapitre 1er / Guillaume Erner et Jean Lebrun
« Sarajevo, épicentre de l’été 14
»
Antoine Prost, historien, professeur émérite à Paris I, auteur de « Penser la Grande guerre : un essai d’historiographie » et « Si nous vivions en 1913 » (Grasset/France Inter)
Ivan Colovic, éthnologue serbe, spécialiste des mythes politiques dans les Balkans, pour « Le Bordel des guerriers : folklore, politique et guerre » (Non Lieu)
Jean-Arnault Dérens, historien, journaliste, rédacteur en chef du « Courrier des Balkans », auteur avec Laurent Geslin de « Comprendre les Balkans » (Non Lieu)

13h30 La marche de l’histoire / Jean Lebrun
Série témoin « Boris Pahor, de l’Autriche-Hongrie à la Yougoslavie»

14h La tête au carré / Mathieu Vidard Comment vivre après la guerre
Bénédicte Tratnjek, géographe française
Nicolas Moll, historien vivant à Sarajevo
Aida Begic, jeune réalisatrice bosniaque, auteur de « Les enfants de Sarajevo » et de l’un des 13 court- métrages du projet collectif « Les ponts de Sarajevo »
Sabina Cehajic-Clancy, professeur de psychologie politique à la « School of Science and Technology » de Sarajevo

Rédigé par LZDP

Publié dans #France Inter

Commenter cet article