"Guet-apens au haras" dans "Faites entrer l'accusé" sur France 2

Publié le 8 Juin 2014

"Guet-apens au haras" dans "Faites entrer l'accusé" sur France 2

Ce dimanche à 22h35, Frédréique Lantieri présenta sur France 2 un nouvel épisode inédit de « Faites entrer l’accusé » qui aura pour thème « Guet-apens au haras », un document d'Agnès Grossmann.

C’est un haras perdu sur les hauteurs de Fréjus… Une belle bâtisse, dotée d’un immense terrain, où tout est prévu pour le dressage et l’entrainement des chevaux de course. Quand Rita Hug Staub, la propriétaire des lieux, appelle les secours le 30 septembre 2003 vers 15h30, les policiers ont d’ailleurs du mal à trouver le domaine.

A leur arrivée, la Suissesse, d’une cinquantaine d’années, les conduit auprès de son époux. Elle vient de découvrir son corps étendu sur le sol de la salle à manger. L’homme est mort roué de coups. La pièce est en désordre. Mais rien n’a été volé. Ce qui étonne d’emblée les enquêteurs.

D’autant qu’ils ressentent un curieux malaise : tout semble « mis en scène ». Et la veuve ne paraît pas très éprouvée…

Elle raconte que son mari est arrivé de Suisse, où il vit, en tout début d’après-midi. Ils ont bu un café et Rita Hug est allée chez son amie, Danièle Addor Kindler, pour lui rendre sa tronçonneuse. Ce que celle-ci confirme. A son retour au haras, Martin Staub gisait dans une mare de sang.

Sans piste, les enquêteurs s’intéressent au couple Staub. Un couple uni par l’amour des chevaux et des courses hippiques. Lui est un ancien driver de Sulky. Il a d’ailleurs connu ses heures de gloire en Suisse et sur les hippodromes du Sud de la France. Il a épousé Rita en secondes noces en 1997. Mais pendant la semaine, Martin vivait en Suisse et Rita partageait son temps entre son pays natal et le haras de Fréjus. Au fil des années, la distance semble avoir eu raison de leur mariage. Une procédure de divorce était d’ailleurs en cours. Les policiers, qui découvrent que Rita allait perdre le haras qu’elle aimait tant, pensent tenir un mobile. Et le médecin légiste vient étayer leurs soupçons quand il révèle que l’homme est décédé aux alentours de midi et non entre 14h30 et 15h30. Un créneau horaire pendant lequel la veuve était bien au haras…

Rita Hug Staub est alors placée en garde-à-vue avec son amie Danièle Addor Kindler. Mais lorsque le procès du meurtre de Martin Staub s’ouvre en janvier 2007 à Draguignan, ils sont six dans le box des accusés ! Trois hommes et trois femmes que rien ne destinait à la Cour d’Assises.

Crédit photo : Jean Pimentel / FTV

Rédigé par Sarah

Publié dans #France 2

Commenter cet article