"Sur les toits de Sao Paulo" dans Le Monde en face sur France 5

Publié le 10 Juin 2014

"Sur les toits de Sao Paulo" dans Le Monde en face sur France 5

Dans sa case "Le monde en face" Carole Gaessler présentera ce soir sur France 5 à 20h40, « Sur les toits de Sao Paulo », un documentaire de Morad Aït-Habbouche.

Le 12 juin prochain, le monde entier aura les yeux tournés vers le Brésil. Et plus encore, vers Sao Paulo, pour le coup d'envoi de la Coupe du monde de football. Loin des clichés, des plages de sable fin ou encore de samba endiablée, Sao Paulo incarne le nouveau visage du Brésil.

Avec ses 12 millions d'habitants, ses 6500 buildings et ses centaines de favélas, la capitale représente tout ce que le pays compte de plus fou et de plus contradictoire. Des quartiers bourgeois, sorte de ghettos pour riches, qui côtoient des favelas de plus de 100 000 habitants. Des chefs d'œuvre de l'architecture contemporaine flirtant avec une des plus belles cathédrales gothiques au monde. Mais, surtout, des toits qui prennent le pas sur la vie terrestre : piste d'athlétisme, piscine, hélipad ou encore jardins luxuriants.

Ici, il suffit de lever les yeux pour que la ville prenne des airs de Metropolis. Chaque jour, de nombreux hommes d'affaires et particuliers empruntent l’hélicoptère pour fuir les embouteillages à l’image de Uan Hamilton, pilote, qui survole la ville et rend compte pour la télévision de l'état du trafic ou encore de Dimas, riche propriétaire, qui peut aller et venir, au gré de ses envies, à bord de son engin à hélice. A entendre certains milliardaires, à Sao Paulo, il serait plus facile pour un riche d'acheter un hélicoptère que pour un pauvre d'acquérir une voiture !

Melissa dirige l'hôtel Unique. Sur son toit, une piscine rouge et un jacuzzi pour faire face à la skyline. Mick Jagger ou encore Harisson Ford ont pu goûter à ce luxe raffiné. Mais, plus loin, ce sont les contrastes qui compartimentent la ville : du Ghetto pour riches de la famille de Teo au mur de la favéla de Paraisopolis. Au cœur des favelas, sur les toits et les terrasses, Alex, graffeur, se mêle aux enfants venus jouer au cerf-volant. La lumière dissipe les inégalités et laisse le passant songeur. Sao Paulo, c'est ça, une géométrie incomplète mais une culture de la hauteur.

Après la diffusion de ce documentaire, Carole Gaessler s’entretient avec deux invités spécialistes de la thématique abordée.

Crédit photo : Christophe Russeil / FTV France 5

Rédigé par Fabien

Publié dans #lmef, #France 5

Commenter cet article