Emmenez-moi... chez Mathilde Seigner avec Laurent Boyer sur France 3

Publié le 22 Août 2014

Emmenez-moi... chez Mathilde Seigner avec Laurent Boyer sur France 3

A l'occasion de la période estivale, Laurent Boyer revient avec sa série de portraits durant tout l'été sur France 3 le vendredi à 23h10.

" Emmenez-moi... " nous fait découvrir des personnalités appréciées du public, sous un angle plus intime en visitant des lieux qui ont marqué leur vie.
Entre deux balades, ils évoquent leurs souvenirs et leurs carrières. Des moments d'émotion, d'humour et de confidences qui se mélangent en plongeant naturellement le téléspectateur dans l'univers personnel de l'artiste.
Ces portraits sont enrichis de photos, de films d'archives, ainsi que de nombreux témoignages de proches.

L'objectif de ce rendez-vous est de dévoiler la face cachée des artistes qui croiseront la route de Laurent Boyer avec pudeur et sincérité.

Avec deux prix et sept nominations dans les festivals mais aussi plus de quarante films, dont "Camping", "Une hirondelle a fait le printemps" ou encore "Vénus beauté", Mathilde Seigner est devenue l'actrice "agricole" par excellence, simple et nature.
C'est en Isère qu'elle a choisi d'entraîner Laurent Boyer, sur les traces de son grand-père Louis Seigner, et de sa tante Françoise, sociétaires de la Comédie-Française.

Avec son charisme naturel et sa spontanéité, Mathilde Seigner nous fait découvrir dans ce documentaire le village de Saint-Chef où elle n'est pas retournée depuis vingt ans. C'est l'occasion pour elle de retrouver "le clan Seigner", ses parents Aline et Jean-Louis et sa sœur cadette Marie-Amélie, près de la "place Louis-Seigner".

Notre guide, avec son caractère bien trempé, nous emporte dans un périple propice aux confidences où elle évoque avec émotion son enfance dans cette famille d'artistes, son goût pour la nature, sa passion pour le cheval, sa vie de femme et de maman.
Obsédée par la vérité et l'honnêteté, Mathilde explique son rapport compliqué avec la notoriété et le métier d'acteur. Elle se confie sur ses fragilités — même si aujourd'hui elle se dit apaisée.

De Saint-Chef à Crémieu, dans cette belle campagne dauphinoise, après une escale au marché puis un déjeuner en famille, Mathilde nous emmène à la ferme où elle évoque ses débuts au cinéma avec Michel Serrault.

Crédit photo : François Lefebvre / FTV

Rédigé par Sarah

Publié dans #France 3

Commenter cet article