Olivier Delacroix explore les dérives des réseaux sociaux ce soir sur France 2

Publié le 6 Août 2014

Olivier Delacroix explore les dérives des réseaux sociaux ce soir sur France 2

Chaque mercredi en seconde partie de soirée, France 2 propose la collection « Dans les yeux d’Olivier » (8 épisodes de 90 minutes) produite par Story Box Press.

Olivier Delacroix reprend la route pour une quatrième saison du magazine Dans les yeux d’Olivier à découvrir tout au long de l’été. A travers cinq numéros inédits, Olivier Delacroix pose un regard atypique sur notre société et sur ceux qui la composent. Avec son sens tout particulier de l’écoute et son intérêt profond pour ceux qu’il rencontre, il va chercher la parole là où les épreuves et les traumatismes de la vie l'ont emprisonnée. Avec tact, gentillesse et délicatesse, il rend la parole plus libre, en évitant tout sensationnalisme et voyeurisme.

Piégés sur les réseaux sociaux

Pour cette rediffusion d’un numéro de la 3ème saison « Piégés sur les réseaux sociaux », Olivier Delacroix explore les dérives des réseaux sociaux, en recueillant les témoignages saisissants d’internautes victimes des réseaux sociaux.

Alerté par la recrudescence des arnaques, du harcèlement, voire des violences sexuelles et physiques sur ces sites censés favoriser les échanges, Olivier Delacroix est allé à la rencontre de jeunes femmes et de jeunes hommes victimes de la toile.

- Alicia, une jeune fille, a été abordée sur un réseau social par un homme qui se présentait comme photographe et souhaitait faire des clichés d’elle. A la suite d’une subtile opération de séduction, il l’a persuadée de le rencontrer et à profité de ce rendez-vous pour abuser d’elle.

- Quant à Clarisse, pilote dans la Marine, elle se reconnaît sur des photos-montage pornographiques. Un de ses collègues de la base avait détourné les photos officielles de plusieurs femmes militaires pour les publier sur des sites classés X. Clarisse a bien voulu raconter à Olivier comment sa présence sur les réseaux sociaux avait tourné au cauchemar.

- Adolescente, Laurie surfe sur les réseaux sociaux, essentiellement pour échanger avec ses amies des photos de vacances. Un « hacker » a infiltré son compte. En prenant l’identité de Laurie, il a multiplié les messages odieux et les propositions indécentes à son entourage stupéfait. Conséquences catastrophiques pour la jeune fille qui a vu son image souillée dans un petit village où tout le monde se connaît.

- Marianne, elle, a été victime d’une arnaque à la romance par des escrocs originaires d’Afrique de l’Ouest, notamment de Côte d’Ivoire. Ces jeunes gens exploitent la crédulité de femmes vulnérables en leur faisant miroiter des histoires d’amour qui se soldent par des escroqueries de plusieurs milliers d’euros. Marianne est tombée dans le piège tendu par un jeune homme qui au terme d’une approche diabolique et minutieusement scénarisée, va finalement la séduire et la dépouiller de 10 000 euros.

Mais les jeunes femmes ne sont pas les seules victimes des prédateurs du net. Olivier a également rencontré deux jeunes hommes:

- Alan et Selim, pour qui un simple plan « drague » amorcé sur un réseau social a conduit l’un d’entre eux à l’hôpital pour de graves blessures. Tout a commencé par des échanges sur internet avec une jeune femme affublée d’un pseudonyme évocateur, Stella Bambino. Rendez-vous est fixé sur un parking dans la banlieue lyonnaise. Les deux copains ont eu à peine le temps d’échanger quelques mots avec la jeune femme, lorsque son petit ami épaulé par une bande armée s’est déchainé sur les deux garçons à coups de couteaux.

Rédigé par LZDP

Publié dans #France 2

Commenter cet article