Anne-Sophie Lapix prend les commandes de "Mots Croisés" dès le 6 octobre sur France 2

Publié le 22 Septembre 2014

Anne-Sophie Lapix (Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV)

Anne-Sophie Lapix (Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV)

Dès le lundi 6 octobre à 23h05, « Mots Croisés » fait son retour sur France 2 avec désormais Anne-Sophie Lapix aux commandes mais ça ne sera pas la seule nouveauté puisque les téléspectateurs pourront découvrir également une nouvelle formule et un nouveau plateau.

Interpeller, débattre, provoquer : Aux commandes de Mots Croisés, Anne-Sophie Lapix recevra deux invités politiques, en face-à-face. Ils s'affronteront, pendant près d'une heure, sur des thèmes d’actualité et sur ce qui les oppose profondément. L'émission leur donnera le temps d'exprimer leurs idées et d'opposer leurs convictions. Mais elle dérangera les discours trop bien rodés.

Et elle surprendra : Un troisième invité les rejoindra dans la dernière partie de l’émission. Homme politique, expert, intellectuel, il sera le perturbateur qui apporte une autre contradiction .

Le débat sera lancé et nourri par des reportages, des sujets d'infographie, des extraits d'interviews avec pour conclure l'émission une analyse de notre expert des réseaux sociaux.

Et désormais, sur le web et avant l'émission, les internautes pourront interpeler les invités via les réseaux sociaux et Francetvinfo. Certaines questions seront relayées à l'antenne par Anne-Sophie Lapix.

Francetvinfo et les réseaux sociaux proposeront, durant l'émission, des compléments d’informations aux internautes, en lien avec le débat, et des extraits clefs seront publiés.

A la fin de l'émission, un chroniqueur fera une synthèse en plateau des réactions sur les réseaux sociaux. Il se fera également le relais des internautes qui souhaiteraient interpeller ou obtenir des précisions de la part des invités.

Au lendemain de l'émission, un "fact checking" plus précis sera mis en ligne sur : http://www.france2.fr/emissions/mots-croises

Rédigé par LZDP

Publié dans #France 2

Commenter cet article