France Ô fête la 31e édition des Journées du patrimoine en musique

Publié le 20 Septembre 2014

France Ô fête la 31e édition des Journées du patrimoine en musique

Oubliez les œuvres d’art, monuments historiques et autres sites naturels emblématiques. A l’occasion de la 31e édition des Journées du patrimoine, France Ô sort des sentiers battus et s’intéresse à une facette méconnue du patrimoine : la musique.

Depuis le Théâtre des Bouffes du Nord, Virginie Guilhaume et Juan Massenya ont réuni une pléiade d’artistes pour rendre hommage aux plus belles chansons françaises pour une émission spéciale diffusée ce samedi dès 20h45.

Chacun salue ainsi le patrimoine en réinterprétant, à sa manière et accompagnés de son band, une chanson française populaire suivie d’un titre phare de son propre répertoire.

Pour l’occasion, le rappeur Disiz se paie Renaud avec « Laisse béton ». Le sorcier auteur-interprète belgo-néerlandais Dick Anne- garn reprend une chanson d’Aznavour, « Tu t’laisses aller ». Le pape du sax, Manu Dibango, joue « Maladie d’amour » d’Henri Salvador.

Tania de Montaigne, l’écrivaine guadeloupéenne, devenue chan- teuse grâce au parrainage de Benjamin Biolay, prête sa belle grâce soul-folk à « Ce n’est rien » de Julien Clerc. Imany, la voix folk du moment, chante « T’es beau ». de Pauline Croze, Le maître du jazz caribéen Tony Chasseur interprète « Cécile, ma fille » de Claude Nougaro. Le coup de cœur soul de la presse, Faada Freddy, prête sa voix et sa rythmique magnifique à « Noir et blanc » de Bernard Lavilliers. Le groupe festif et militant de Toulouse, Zebda, dépoussière Léo Ferré avec « Vingt ans ». Flavia Coelho s’attaque à Serge Gainsbourg avec « Vieille canaille ». Quant à l’héritière du maloya réunionnais Christine Salem, c’est avec « Gou nasyon » d’Arsène Cataye qu’elle rend hommage au patrimoine national de la chanson.

Rédigé par LZDP

Publié dans #France Ô

Commenter cet article