"La France du bout du Monde" nous fait découvrir le Languedoc sur France 5

Publié le 27 Septembre 2014

"La France du bout du Monde" nous fait découvrir le Languedoc sur France 5

France 5 diffusera ce samedi à 18h le deuxième et avant dernier épisode de « La France du bout du Monde », une série documentaire de trois épisodes de 52 minutes d’Alain Tixier et Gilles Santantonio.

Pourquoi les voyages les plus extraordinaires se feraient-ils toujours à l’autre bout du monde ? On peut trouver dans notre petit hexagone des paysages naturels semblables à ces lieux qui nous font rêver. Situés parfois à quelques kilomètres seulement d’une bretelle d’autoroute, il faut bien sûr sortir des sentiers battus pour découvrir ces lieux enchanteurs...

C’est sur les ailes d’un aigle majestueux, équipé d’une caméra embarquée que le téléspectateur découvre les parcs nationaux et régionaux de trois régions de France : les Pyrénées, le Languedoc et le Grand sud-est.

Qu’ils aient pour noms le lac des Bouillouses, la grotte de Niaux, la forêt de la gourgue d’Asque, le causse Méjean, le lac du Salagou, le massif du Mont-Blanc, le Colorado de Rustrel, le massif des Calanques... Ces lieux vertigineux, façonnés par le temps, abritent des biotopes inattendus, des petites merveilles du vivant que des guides éclairés nous décrivent avec passion.

Deuxième épisode - Le Languedoc
Un film écrit et réalisé par Gilles Santantonio
Toujours sur le dos de notre majestueux rapace, ce deuxième épisode nous emmène à la découverte d’un Languedoc à la fois exotique et surprenant. Après avoir survolé le causse Méjean, en Lozère, le voyage se poursuit vers le lac du Salagou et l’étang de Thau, dans la plaine du Languedoc, avant de finir son périple au-dessus de la mer Méditerranée. Dans le dédale minéral et végétal de Montpellier le Vieux, on pourrait se croire au sommet des Tepuys au Vénézuela et cependant nous ne sommes qu’à quelques kilomètres de la ville de Millau. Dans ce décor où seule la nature conjuguée au temps est capable de créer un tel spectacle, nous entrons dans la grotte de Malaval, unique au monde, et interdite au public à cause de la grande fragilité de ses concrétions puis nous mettons le cap vers les grandes lagunes du bord de mer qui parsèment le littoral languedocien.

Rédigé par LZDP

Publié dans #France 5

Commenter cet article