"Le Port du Havre, un monde de démesure" dans "Le Monde en face" ce soir sur France 5

Publié le 23 Septembre 2014

Marina Carrère d’Encausse (Crédit photo : Delphine Ghosarossian / Sipa / pour FTV)

Marina Carrère d’Encausse (Crédit photo : Delphine Ghosarossian / Sipa / pour FTV)

Ce mardi à 20h35, Marina Carrère d'Encausse présentera sur France 5 un nouveau numéro du magazine "Le Monde en Face", avec au programme "Le Port du Havre, un monde de démesure", un sujet d'Elise Casta-Verchère pour Elephant Doc.

Véritable poumon économique dans notre pays, le port du Havre est le premier port pour le commerce extérieur de la France : un gigantesque centre qui accueille chaque année 68 millions de marchandises.

Doté d’une infrastructure exceptionnelle, le Havre est capable d’accueillir les plus gros porte-conteneurs du monde, mesurant près de 400 mètres de long. 50 navires transitent dans le port chaque jour. Plus de 15000 employés s’activent 24 heures sur 24 pour prendre en charge les marchandises, parfois au péril de leurs vies, tant les métiers portuaires sont dangereux : marins, pilotes, douaniers, dockers... De l’arrivée des marchandises à leur livraison, le film les suit tout au long de la chaine, et pour la première fois, ils ont donné accès aux coulisses du port du Havre.

Xavier, Thierry et Erwan sont pilotes au Havre. Ils forment une élite, le corps de métiers le plus prestigieux du port. Ce sont eux qui prennent les commandes des énormes porte-conteneurs pour les conduire jusqu’au quai... Charles, Eric, Nicolas, Daniel, Cédric et Fabrice sont dockers. Ce sont les ouvriers du port, ceux qui chargent et déchargent les marchandises. Carlo est remorqueur. Avec son petit bateau hyper puissant, il s’approche au plus près des énormes porte-conteneurs pour les remorquer jusqu’au quai... Grégory est douanier. Il contrôle les marchandises avant leur entrée sur le territoire français, et traque la moindre anomalie, la moindre contrefaçon...Bruno est batelier. Il s’occupe de la livraison des marchandises et transporte des conteneurs sur la Seine, du Havre jusqu’au port de Gennevilliers près de Paris, à bord d’un bateau ultra moderne... Les femmes ? Elles ne sont pas admises car les métiers sont jugés trop physiques...

Après la diffusion de ce film, Marina Carrère d’Encausse propose un entretien avec plusieurs invités sur la thématique abordée.

Rédigé par LZDP

Publié dans #France 5

Commenter cet article