Des Racines et des ailes sur les chemins de l'Aveyron sur France 3

Publié le 1 Octobre 2014

Carole Gaessler (Credit photo : SCHOUSBOE Charlotte / FTV)

Carole Gaessler (Credit photo : SCHOUSBOE Charlotte / FTV)

Cette saison Carole Gaessler présente sur France 3 « Des Racines et des ailes » qui aura pour sujet ce soir sur les chemins de l'Aveyron.

« Sur les chemins de l’Aveyron » propose de parcourir hors des sentiers battus l’ancienne province du Rouergue. Christophe Evrard est médiateur du patrimoine, il nous raconte l’histoire de Villefranche-de-Rouergue et Sauveterre-de-Rouergue. Dès les premiers plans aériens, on perçoit le caractère visionnaire des bâtisseurs de l’époque.

Puis nous partons à la découverte d’un site naturel exceptionnel, complètement méconnu : le trou de Bozouls, un canyon de 100 m de profondeur et de 400 m de diamètre, creusé par la rivière du Dourdou. Nicolas Cayssiols est responsable du classement du site en Espace Naturel Sensible. Enfant du pays, il nous fait partager les lieux secrets de ces gorges.

En Aveyron, les terrains accidentés ont obligé les hommes à imaginer des constructions audacieuses, comme à Najac, un des plus beaux villages de France, bâti sur une arête rocheuse, et dominé d’une incroyable forteresse conçue par Alphonse de Poitiers. L’historien Christian-Pierre Bedel nous fait découvrir les entrailles du village, qui recèlent d’étonnants passages secrets.

Puis nous suivons le chemin de Saint Jacques de Compostelle, le fameux GR 65, sur un tronçon classé au patrimoine de l’Unesco, pour ses richesses naturelles et architecturales. Mahé Roussy est une passionnée de ce chemin. Depuis plusieurs années elle accompagne des groupes de pèlerins américains. Ces derniers sont saisis par la beauté et la préservation de certains lieux, comme Conques et son abbaye mythique.

Sur le plateau du Levezou, Esther Levine se bat pour faire connaître et protéger la beauté des lacs de la région, aménagés il y a 50 ans. Un peu plus au Sud, de l’autre côté du Tarn, des mordus de VTT partent pour une randonnée sportive sur les flamboyantes terres du Rougier de Camares, à la découverte de mystérieuses statues vieilles de 5000 ans et du château qui domine ce territoire spectaculaire.

Le nord de l’Aveyron était le grenier à blé de la région dont les premiers propriétaires étaient des moines. Ils ont construits d’étonnantes granges monastiques, typiques de ce territoire : Didier Combret et Christine Presne se consacrent depuis 7 ans à restaurer les Bourines, la plus grande ferme de Midi - Pyrénées au Moyen-Âge. Grâce à eux, le lieu a retrouvé sa splendeur et donne une idée de l’ingéniosité des moines en matière agricole.

Rédigé par Sarah

Publié dans #France 3

Commenter cet article

Emeline 01/10/2014 18:16

Super programme!!