Chantal Ternik, variations sur un suicide dans "Faites entrer l'accusé" sur France 2

Publié le 29 Novembre 2014

Frédérique Lantieri (Crédit photo : Jean Pimentel / FTV)

Frédérique Lantieri (Crédit photo : Jean Pimentel / FTV)

Ce samedi à 14h45, Frédérique Lantieri présenta sur France 2 un nouvel épisode inédit de « Faites entrer l’accusé » qui aura pour thème Chantal Ternik, variations sur un suicide

Longtemps, Chantal Ternik a été tiraillée entre trois hommes : son père, son frère, son mari… Chacun la voulait pour lui... Un jour, du côté de sa famille, l’autre, du côté de son époux, cette mère de trois enfants connaissait de profonds épisodes dépressifs.

Quand ses fils la retrouvent pendue, le 3 avril 2003 au matin, dans sa villa de Sanary-sur-Mer, l’enquête conclut très vite au suicide. Les constatations du médecin légiste sont claires : aucun élément suspect n’a été relevé sur le corps de la victime.

Mais pour le père et le frère de la défunte, cette conclusion ne tient pas. Certes, Chantal avait déjà tenté de se donner la mort par le passé, mais elle allait beaucoup mieux et faisait même des projets. Les deux hommes en sont convaincus : s’il s’agit d’un suicide, c’est que quelqu’un a poussé Chantal à cette extrémité. Quelqu’un est responsable de sa mort. Et cette personne a peut-être même maquillé son crime en suicide…

Ils portent plainte… et désignent Anton Ternik, le mari de Chantal !

Depuis des années, le couple se déchirait. La défunte avait entamé une procédure de divorce, que son époux n’acceptait pas. Harcèlement, menaces, ultimatum… Au commissariat de Sanary, les policiers connaissaient bien l’histoire compliquée des Ternik. Pour autant, mise à part la conviction de la famille de la victime, rien ne permet d’affirmer qu’elle a été assassinée et aucun élément concret n’accable Anton Ternik. Rien… Jusqu’à ce que les enquêteurs examinent ses communications téléphoniques et reconstituent son emploi du temps. Jusqu’à ce qu’un expert se penche sur le nœud de la corde et déclare qu’elle était trop courte pour que Chantal Ternik se la passe elle-même autour du cou...

Rédigé par Sarah

Publié dans #France 2

Commenter cet article