Le sommaire de l'Effet papillon de ce samedi 8 novembre sur Canal+

Publié le 8 Novembre 2014

Daphné Roulier (Crédit photo : Xavier Lahache / Canal+)

Daphné Roulier (Crédit photo : Xavier Lahache / Canal+)

Comme chaque samedi à 13h45, Canal+ diffusera en clair un nouveau numéro de l’excellent magazine « L’effet papillon » présenté par Daphné Roulier et produit par CAPA (Rédacteur en chef : Thomas Zribi).

Le sommaire de cette semaine :

Pour les 30 ans de Canal+, PAPILLON revient sur l’actu de 1984 et ses implications encore aujourd’hui.

ETATS-UNIS : LA LUTTE CONTINUE de Gaëlle Pialot
En 1984, le révérend Jesse Jackson fut le premier homme noir à pouvoir se présenter à une primaire américaine pour la présidence. Difficile à croire aujourd'hui, mais cela faisait moins de 20 ans que la ségrégation était abolie aux Etats-Unis : un candidat noir était une révolution. L’élection de Barack Obama en 2008 représente sa plus grande victoire. Aujourd'hui encore, Jesse Jackson lutte pour les droits des noirs : les problèmes sont loin d'être réglés et le racisme est loin d’être banni.

NICARAGUA : L’EX GUERRILLERO DEVENU DICTATEUR de Cyprien d’Haese
Il y a 30 ans, le révolutionnaire sandiniste Daniel Ortega remportait la première élection présidentielle démocratique du Nicaragua. Quelques années plus tôt, il avait mis fin à plus de 50 ans de dictature grâce à sa guérilla. En 1990, Ortega quitte la présidence puis revient en 2006 mais il a bien changé: manipulation, corruption, malhonnêteté : tous les coups sont permis. Son dernier projet vient d’être voté : une loi lui permettant de rester président à vie. L'ancien révolutionnaire serait-il en train de devenir un dictateur ?

INDE : DES VICTIMES QUI RESTERONT SANS REPONSE de Nathalie Gros
En 1984, l'usine de pesticides de Bhopal en Inde explosait en faisant plus de 3000 morts dès la première nuit. Depuis, au moins 20000 autres personnes ont perdu la vie, sans compter les maladies liées à la pollution du site et les nombreuses malformations d'enfants à la naissance. 30 ans après, le patron américain de l'usine meurt paisiblement dans son lit, sans n’avoir jamais répondu à la justice indienne.

Rédigé par Sarah

Publié dans #Canal+, #Effetpap

Commenter cet article