Les secrets des géants du jean dans En quête d'actualité sur D8

Publié le 5 Novembre 2014

Les secrets des géants du jean dans En quête d'actualité sur D8

Ce soir à 20h50 le nouveau grand magazine de Guy Lagache "En quête d'actualité" qui aura pour sujet "Les secrets des géants du jean".

C’est l’élément indispensable de toute garde-robe, et sans doute le vêtement le plus populaire du monde : chaque jour, sur la planète, il se vend plus de 6 millions de jeans !
Pourtant, à l’origine, ce n’est qu’un vulgaire pantalon de toile brut, conçu pour être résistant et habiller les ouvriers américains dans les années 1920. Mais depuis qu’un certain Levis en a posé les bases (toile denim, coutures apparentes, rivets en métal), c’est une icône indémodable, le seul vêtement qui dépasse les modes, les classes sociales et les frontières.


Or depuis 20 ans, le jeans est l’enjeu d’une compétition féroce : des marques apparues dans les années 2000 l’ont usé, délavé ou brodé pour en faire un vêtement sexy et personnalisable, à des prix parfois très élevés, en moyenne plus de 200 euros. D’autres enseignes au contraire ont trouvé le moyen de casser les prix, pour proposer des jeans à partir de 20 euros seulement.


Quels sont les secrets des géants du jeans ? Comment sont-ils fabriqués ? Pourquoi les prix vont-ils de 1 à 10 ? Et comment les marques jouent-elles des coudes pour s’emparer du marché, et nous pousser à en acheter toujours davantage ?
Vous verrez également que sur le marché de la fringue, de nouvelles enseignes sont apparues depuis 2 ans et bousculent les leaders du marché en proposant des vêtements toujours moins chers : 7 euros la chemise, 15 euros le pantalon, 55 euros pour le costume... Le tout pourtant toujours très « tendance ».


Ces marques s’appellent Primark, Uniqlo ou ASOS. Elles débarquent en France et connaissent un succès surprenant. Comment sont-elles en train de révolutionner le business de la mode ? Design, pub, quelles sont leurs méthodes pour attirer les reines du shopping ?

Rédigé par Sarah

Publié dans #D8

Commenter cet article