Radio Classique lance une campagne décalée

Publié le 13 Novembre 2014

Radio Classique lance une campagne décalée

Après la refonte de son identité visuelle opérée il y a quelques mois, Radio Classique poursuit sa stratégie d’ouverture avec le lancement d’une campagne publicitaire surprenante signée BDDP & Fils.

Cette campagne réaffirme le caractère unique de Radio Classique. Une radio qui, avec la diffusion des chefs d’œuvre du classique, fait de chaque instant un grand moment.

La campagne exprime, de façon simple et décalée, l’idée que grâce à Radio Classique, les plus grands compositeurs – de Bach à Beethoven - s’invitent dans le quotidien des auditeurs pour sublimer leur journée et faire d’une douche ou d’un embouteillage un moment de grâce. Ce pouvoir singulier est également appuyé par une nouvelle signature: “Radio Classique. La radio qui change des radios classiques”.

La réalisation des deux visuels a été confiée à un grand nom de la photographie : Peter Lippmann, qui a notamment signé de célèbres photos de luxe et de mode – et dont le challenge, a été ici de redonner vie à deux grands compositeurs dans un univers contemporain. Les deux modèles interprétant Jean-Sébastien Bach et Ludwig Van Beethoven ont fait l’objet d’une prise de vues à la qualité telle que les images, pourtant photographiées, semblent évoquer des tableaux de maîtres.

La campagne fait l’objet d’un déploiement national avec un important dispositif d’affichage à Paris et dans 23 autres grandes villes de France. Sur des supports imposants (de 2 à 8m2), la campagne est visible dans des zones de forts passages urbains : parkings, gares, métros, grandes avenues. Un plan média d’envergure a également été prévu dans la presse quotidienne et hebdomadaire nationale (Le Figaro, Les Echos, Le Monde, Le Parisien, Le Point, L’Obs, Marianne, Challenges, l’Express, Madame Figaro, Télérama etc.).

L’ensemble de la campagne se déroule sur un mois et demi (du 10 novembre au 19 décembre) et est valorisé à 2,6 millions d’euros.

Rédigé par LZDP

Publié dans #Radio Clasique

Commenter cet article