A ne pas manquer - La nuit des éléphants, documentaire inédit ce soir sur France 2

Publié le 23 Décembre 2014

La nuit des éléphants (Crédit photo : # WINDS et Galatée Films)

La nuit des éléphants (Crédit photo : # WINDS et Galatée Films)

Petit bijou à ne pas rater ce mardi en première partie de soirée sur France 2 qui diffusera « La nuit des éléphants », un film réalisé par Thierry Machado et écrit par Stéphane Durand et Thierry Machado.

Pour la première fois, des caméras ont filmé la nuit, en couleurs, ce que l’œil ne voit pas. Nous pénétrons dans l’intimité de la nuit sauvage, au cœur de la vie secrète de la dernière méga-faune de la planète. Sous la nuit étoilée, découvrez le peuple des éléphants comme vous n’avez jamais pu le voir.

Un éléphanteau est né au bord d’une rivière. Mais à peine a-t-il eu le temps de découvrir sa famille et son environnement que la matriarche sonne l’heure du départ : les oasis éphémères du Kalahari commencent à s’assécher et, bientôt, le jardin d’Eden redeviendra un désert impitoyable.

Ainsi commence l’incroyable odyssée de l’éléphanteau et de sa famille sous la conduite de sa mère devenue matriarche. Un voyage long de plusieurs centaines de kilomètres à travers les espaces les plus sauvages et désolés de l’Afrique australe, une route qu’empruntent les familles d’éléphants depuis des millénaires. Ces pachydermes impressionnants en gardent la mémoire et la transmettent ainsi aux générations suivantes.

La chaleur intolérable de la journée les poussant à devenir progressivement nocturnes, les éléphants nous font basculer dans le monde mystérieux et fascinant de la vie nocturne
des grandes savanes africaines. Dans le secret de la nuit, des animaux jamais filmés dans ces conditions vaquent tranquillement à leurs activités quotidiennes. Lycaons, otocyons, oryctéropes, hiboux, porcs-épics, caracals..., des espèces étranges, inquiétantes parfois, qui d’habitude fuient dès qu’ils perçoivent la présence d’une lumière inhabituelle.

La saison sèche finit par rattraper notre petite famille d’éléphants. L’eau et les pâturages viennent à manquer cruellement : temps de disette, temps de confusion...

La matriarche parviendra-t-elle à maintenir l’intégrité de sa petite famille ? L’éléphanteau échappera-t-il aux prédateurs comme à la sècheresse ?

Il leur faut pourtant tenir, coûte que coûte : les premiers orages grondent déjà au-delà de l’horizon, et les roulements de tonnerre que les éléphants perçoivent à des kilomètres annoncent le retour des pluies salvatrices...

Rédigé par LZDP

Publié dans #France 2

Commenter cet article