Nouvelle saison de la série "Le Transporteur" dès le 1er janvier sur M6 (vidéo)

Publié le 11 Décembre 2014

Le Transporteur - Saison 2 (Crédit photo : Cauvin-Chognard/CCSP)

Le Transporteur - Saison 2 (Crédit photo : Cauvin-Chognard/CCSP)

Dès le 1er janvier, M6 diffusera tous les jeudis à 20h50 la deuxième saison inédite de « Le transporteur », la série adaptée des films de Luc Besson dans laquelle on retrouve Chris Vance, François Berléand, Violante Placido, Mark Rendall, Charly Hübner, Hafer L’Abidine…

Livrer un précieux “paquet” d’un point A à un point B : une mission très simple sur le papier, mais beaucoup moins dans la réalité. Frank Martin accepte des contrats qu’aucun autre ne pourrait assumer tant ils semblent impossibles à honorer. Rien d’étonnant donc à ce qu’il soit considéré comme le meilleur de sa discipline.

Dans cette saison 2, il sera épaulé par deux nouveaux co-équipiers : Caterina Boldieu (Violante Placido), une enquêtrice hors-pair, ex-agent de la DGSE et Jules Faroux (Mark Rendall), un virtuose de l’informatique. Il retrouvera également une vieille connaissance, Marcel Tarconi (François Berléand).

Une diva de la pop, une cargaison de nitroglycérine, un cheval de course, le membre d’une ONG, une simple mallette de billets... ces “colis” sont aussi surprenants que différents mais ont tous la même conséquence : entraîner Frank aux quatre coins du monde, dans des aventures à très haute tension. Et pour compliquer une tâche déjà délicate, un transporteur rival, Olivier Dassin (Dhaffer L’Abidine), va venir mettre des bâtons dans les roues de l’Audi de Frank Martin.

Pour cette nouvelle seconde 12 épisodes, la série s’offre un nouveau showrunner en la personne de Frank Spotnitz, connu pour avoir été le partenaire créatif de Chris Carter sur la série “X-Files”. Pour ces nouveaux épisodes, Frank Spotnitz a choisi de développer « l’humanité » de Frank Martin. Trois épisodes de la saison 2 ont été tournés au Maroc, cinq à Prague et sa région et les quatre derniers au Canada. Dans chacun de ces endroits, la production a engagé des équipes locales. Ces lieux variés ont permis à la série d’avoir une diversité de décors et d’action dans les épisodes.

Rédigé par LZDP

Publié dans #M6

Commenter cet article