Le sommaire de l'Effet papillon de ce samedi 10 janvier sur Canal+

Publié le 10 Janvier 2015

Daphné Roulier (Crédit photo : Xavier Lahache / Canal+)

Daphné Roulier (Crédit photo : Xavier Lahache / Canal+)

Comme chaque samedi à 13h45, Canal+ diffusera en clair un nouveau numéro de l’excellent magazine « L’effet papillon » présenté par Daphné Roulier et produit par CAPA (Rédacteur en chef : Thomas Zribi).

Le sommaire de cette semaine :

CHINE, LE BUSINESS DE LA TORTURE d’Alexandre Bassano
En Chine, le commerce de la torture est devenu un marché florissant. Les sociétés spécialisées dans l’art de faire mal sont passées de 28 à 130 en 10 ans. La plupart d’entre-elles ont pignon sur rue, et certaines n’hésitent pas à faire ouvertement de la pub pour leurs produits : matraques électrique ou à pointe, chaises d’immobilisation, bâtons cloutés. Il y en a pour tous les goûts et à tous les prix, de quoi satisfaire les dictateurs et autres présidents à poigne. PAPILLON ne pouvait pas passer à côté de ce commerce de l’inhumanité. Nous sommes donc allés, en caméra cachée, au cœur de cette industrie du mal.

ETATS-UNIS, LE POURFENDEUR DES LOIS ANTI-SDF de Nathalie Gros
En Floride, la petite station balnéaire de Fort Lauderdale est devenue la risée du monde entier pour avoir arrêté en novembre dernier un nonagénaire, coupable d’avoir donné à manger à des SDF. Arnold Abbott, fringant vétéran de la seconde guerre mondiale, est l’ami des pauvres. Depuis plus de 20 ans, ce militant de la première heure leur vient en aide, quitte à braver la loi. Et la loi, dans ce lieu de villégiature, est taillée pour les riches, pas pour les clodos.

PALESTINE, LE FOOT POUR EXISTER de Caroline Delage et Yonathan Weitzman
En Cisjordanie, direction les vestiaires de la sélection palestinienne de foot pour la Coupe d’Asie des Nations. Pour la première de fois de son histoire, le football palestinien résiste, existe et s’apprête à disputer une compétition internationale, même si l’état de Palestine n’est toujours pas reconnu.
L’événement est de taille et les joueurs ont dû jouer des coudes pour en arriver là. Il a fallu notamment braver les interdictions, les restrictions de circulation, les barrages routiers et les bombardements. Mais les Palestiniens sont là et prêts à marquer des points. Sportifs et politiques.

Rédigé par LZDP

Publié dans #Canal+, #EffatPap

Commenter cet article