Syrie : enfants en guerre dans Infrarouge sur France 2

Publié le 13 Janvier 2015

Syrie : enfants en guerre dans Infrarouge sur France 2

Dans le cadre de sa case « Infrarouge », France 2 diffusera ce mardi dès 23h00 Syrie : enfants en guerre, un documentaire inédit écrit et réalisé par Yuri Maldavsky.

Moatez, 13 ans se prépare à devenir combattant. Comme son frère Hussein, 16 ans. Avec leur père, ils ont rejoint les forces rebelles de l'Armée syrienne libre qui tiennent les derniers quartiers rebelles d’Alep contre l’armée de Bachar Al Assad. Alors que de plus en plus d’enfants s’engagent dans les combats, ce film partage le quotidien, les certitudes et les doutes de ces deux enfants syriens en guerre.

Depuis plus de trois ans, la Syrie se meurt. Près de 200 000 civils et combattants ont été tués dans cette guerre inégale contre les forces de Baschar Al Assad.

Alep est le dernier bastion rebelle. Tous les jours, les hélicos de Bachar lâchent des bombes sur la ville assiégée, décimant autant de combattants que de civils. Les bombes mais aussi les tirs de snipers, le manque d’eau et de nourriture rythment le quotidien des civils qui ont décidé de rester et de résister.

Moatez, 13 ans se prépare à devenir combattant...comme son frère Hussein,16 ans, déjà moudjahidin qui a rejoint les rangs du FSA avec son père. Si les hommes sont en première ligne, les enfants sont de plus en plus présents lors des combats.

A travers les regards croisés de ces deux frères, le film nous emmène au plus profond des pensées, certitudes, doutes de ces jeunes Syriens. Pourquoi un enfant de 13 ans prend-il les armes aujourd'hui en Syrie ? Pourquoi veulent-ils se battre, quels sont leurs motivations, leurs envies, leurs peurs ?

Ce film partage le quotidien de cette famille résistante à Alep. Qui sont-ils vraiment ces rebelles syriens du FSA dits modérés ? Comment se préparent-ils au combat? Quels sont les choix de la population civile à l’heure où le fondamentalisme religieux est si fédérateur ?

Rédigé par Sarah

Publié dans #France 2

Commenter cet article