Terrorisme, grand banditisme : d'où viennent les armes dans Zone Interdite sur M6

Publié le 1 Février 2015

Wendy Bouchard (Crédit photo : Marie Etchegoven/M6)

Wendy Bouchard (Crédit photo : Marie Etchegoven/M6)

Ce soir dans Zone interdite sur M6 à 20h40 Wendy Bouchard proposera un reportage qui aura pour sujet Terrorisme, grand banditisme : d'où viennent les armes ?

Le 7 janvier dernier, les frères Kouachi tuaient 12 personnes dans les locaux de Charlie Hebdo, à Paris. Puis c'est au tour d'Amedy Coulibaly d'abattre un policier à Montrouge et 4 otages dans un supermarché casher. Ces trois tueurs étaient équipés d'armes à feu redoutables : fusils d'assaut Kalachnikov, lance-roquette M82, grenades, explosif à usage civil, armes de poing russes Tokarev. Un véritable arsenal d'armes de guerre. Au lendemain de ces attentats meurtriers, une question se pose : d'où provenaient ces armes ?

Officiellement, 3 millions d'armes circulent dans notre pays mais officieusement, on parle de 10 millions, voire beaucoup plus. Notre pays ferait partie des 5 pays les plus armés d'Europe.
Vous verrez que dans les banlieues de certaines grandes villes, il est possible d'acquérir des armes de guerre pour un prix dérisoire. Le célèbre pistolet mitrailleur Kalachnikov est devenu banal dans les mains des braqueurs et des djihadistes. Les frères Kouachi et Amédy Coulibaly en étaient équipés lors des massacres qu'ils ont provoqués à Paris. Tout comme Mehdi Nemmouche, l'auteur de la tuerie du musée juif de Bruxelles en mai dernier. Comment ces armes, fabriquées le plus souvent dans l'Est de l'Europe, parviennent-elles en France ?
Vous pénétrerez dans les bourses aux armes qui se déroulent chaque week-end en France. Derrière une ambiance bon enfant, ces rendez-vous de collectionneurs sont des endroits où l'on peut acheter des armes anciennes en toute légalité. Des armes qui peuvent encore tuer. Mohamed Merah s'est servi de pistolets datant de la Seconde Guerre mondiale lors de son massacre à Toulouse en 2012.
Vous allez découvrir que l'on peut acheter une arme sans bouger de chez soi, grâce à un simple clic sur Internet. Vous découvrirez l'existence du « Dark Net », le réseau parallèle ultra confidentiel et fermé des trafiquants de drogue mais aussi des criminels. Un véritable supermarché clandestin.

Zone Interdite décrypte les filières qui permettent aux djihadistes et au grand banditisme de s'armer en France. Une enquête édifiante sur le monde ultra secret des armes à feu.

Rédigé par Sarah

Publié dans #M6, #Zone Interdite

Commenter cet article