Google : au cœur du géant qui veut changer le monde dans Capital sur M6

Publié le 22 Mars 2015

Crédit photo : Franck FERVILLE/M6

Crédit photo : Franck FERVILLE/M6

Ce soir à 20h50 François-Xavier Ménage présentera Capital avec pour sujet Google : au cœur du géant qui veut changer le monde.

Jusqu'où ira Google ?
Sans faire de bruit, les six lettres colorées de Google se sont imposées dans nos vies. En France, l'immense majorité d'entre nous utilise au quotidien le célèbre moteur de recherche. Dans le monde, ce sont plus de trois milliards de requêtes qui sont assurées chaque jour par le géant californien.
Aujourd'hui, Google est une marque plus célèbre que Coca-Cola ou Mac Donald's. Et le groupe Google est tentaculaire. Au-delà du moteur de recherche, il y a aussi le système d'exploitation Androïd, qui équipe la majorité des smartphones dans le monde, ou encore la messagerie Gmail, sans oublier le géant de la vidéo, YouTube !
À la tête de ce mastodonte dont les services sont utilisés par des milliards de personnes, il y a deux quadragénaires aux airs d'éternels adolescents : Larry Page et Serguei Brin. Quinze ans après la création de leur entreprise qui vaut 400 milliards de dollars, ils font partie des hommes les plus riches et les plus puissants de la planète.

Exceptionnellement, Google, entreprise parmi les plus prospères et les plus énigmatiques de notre époque, a ouvert ses portes à Capital. Au siège, à Mountain View dans la Silicon Valley, le secret du moteur de recherches est gardé avec autant de précautions que le fait Coca-Cola pour la recette de son soda. Parmi les salariés, dont de nombreux Français, le mot d'ordre est à la créativité. Chaque ingénieur est incité à consacrer 20% de son temps à inventer, quoi que ce soit.
Mais en Californie, nous avons aussi enquêté sur la manière dont les deux jeunes fondateurs de Google ont mis au point leur moteur de recherche et comment ils ont su en faire une exceptionnelle machine à cash grâce à la publicité. Google est devenue la première régie publicitaire du monde avec un chiffre d'affaires de 50 milliards de dollars. Une hyperpuissance qui pose bien des questions. Certains reprochent à Google de profiter de sa position dominante pour mettre en avant ses propres services, notamment de comparateurs de prix, parfois aux dépens des consommateurs.
En se rendant indispensable auprès de nous, Google est aussi devenu le champion toutes catégories de la collecte de nos données personnelles sur nos goûts et nos habitudes. Le groupe de Mountain View, qui en fait une exploitation commerciale, va-t-il trop loin ?
Mais le plus fascinant avec cette entreprise hors-norme, c'est sa capacité à inventer notre futur. Nous avons pu approcher la Google car, une voiture sans conducteur qui pourrait révolutionner la manière de nous déplacer.
Avec cette enquête inédite, Capital donne les clés de Google, un géant au cœur de nos vies.

Ils rêvent de créer le Google français !
Ce n'est pas une blague! Il est possible que le prochain Google soit français. On le sait peu mais la France est un des pays au monde les plus performants pour la création de start-up, ces petites entreprises qui se lancent dans le domaine des nouvelles technologies. Même les États-Unis, champions du monde dans ce domaine avec la Silicon Valley, admirent notre créativité.
Capital a suivi trois de ces jeunes pousses qui rêvent d'atteindre les sommets. Ornikar, qui veut révolutionner le permis de conduire, Wandercraft, qui crée des sortes d'armures électroniques pouvant permettre à des paraplégiques de marcher, et Kokoroé, un site de cours en ligne.
Derrière certaines d'entre elles se trouvent les parrains de l'économie digitale en France: le trio Niels-Simoncini-Granjon. Comment ces jeunes gens de moins de trente ans jonglent-ils pour faire démarrer leur projet ? Et pourquoi la France, qui forme ces jeunes talents et leur donne le premier coup de pouce, finit souvent par les laisser s'envoler vers l'étranger ?

Rédigé par Sarah

Publié dans #M6

Commenter cet article