"Homo ou hétéro, est-ce un choix?" dans Infrarouge sur France 2

Publié le 24 Mars 2015

"Homo ou hétéro, est-ce un choix?" dans Infrarouge sur France 2

Dans le cadre de sa case « Infrarouge », France 2 diffusera ce mardi dès 22h55 "Homo ou hétéro, est-ce un choix?", un documentaire inédit écrit et réalisé par Thierry Berrod.

Avec ce documentaire "Homo ou Hétéro, est-ce un choix ?", Thierry Berrod propose le 4ème volet de sa série sur la sexualité. Des premières amours aux premières infidélités "Du baiser au bébé", "Du bébé au baiser" , "Polygames mais fidèles", la série s'attache cette fois à connaître l'état des connaissances scientifiques quant aux orientations sexuelles et aux sources de l’homosexualité.

Il s'avère que l’avancée spectaculaire des recherches sur le génome humain, couplée à de récentes études sur les effets des hormones sur le comportement, bouleverse les idées reçues sur nos comportements sexuels et leur contrôle par notre cerveau. Avec l'épigénétique qui est une donnée scientifique nouvelle et fondamentale, la science connait une véritable rupture dans ses modes de questionnement. On sait aujourd'hui que les facteurs biologiques, pensés comme étant immuables, sont eux-mêmes influencés par l'environnement comme par l'histoire individuelle. Une rupture fondamentale : celle qui oppose nature à culture et celle qui oppose l'inné et l'acquis.

Cette diversité des conduites sexuelles n’est pas l'apanage des humains. En effet, quelques 450 espèces animales ont été répertoriées comme étant au moins partiellement bisexuelles. Les femmes seraient bien d’avantage bisexuelles que les hommes, tandis qu’aux Etats-Unis, les homosexuels revendiquent haut et fort leur singularité biologique.

Si ces études scientifiques se développent aux Etats-Unis ou en Europe du nord, elles sont moins courantes en France. Aussi, on peut constater que l'homosexualité et ses origines constituent un enjeu politique et idéologique, qui se pose de manière différente selon les cultures.

Ces connaissances scientifiques récentes permettent dès aujourd'hui d'apaiser un débat parfois clivant. On sait que l’homosexualité n’est pas la maladie mentale d’hier, ni la tare génétique de demain ; elle est simplement une variante naturelle d’une de nos caractéristiques biologiques fondamentales, notre orientation sexuelle. De conjectures en enquêtes, témoignages, expériences in vivo, in utero… des scientifiques hommes et femmes s’expriment, toutes tendances sexuelles et nationalités confondues. Et il ne suffit pas de les écouter pour les croire. Regardez.

Ce documentaire est présenté par le Docteur Philippe Brenot.

Rédigé par LZDP

Publié dans #Infrarouge, #France 2

Commenter cet article