"Escort girls, une vie dans l'ombre" dans "Le Monde en face" ce soir sur France 5

Publié le 21 Avril 2015

Marina Carrère d’Encausse (Crédit photo : Delphine Ghosarossian / Sipa / pour FTV)

Marina Carrère d’Encausse (Crédit photo : Delphine Ghosarossian / Sipa / pour FTV)

Ce mardi à 20h40, Marina Carrère d'Encausse présentera sur France 5 un nouveau numéro du magazine "Le Monde en Face", avec au programme "Escort girls, une vie dans l'ombre".

Elles sont étudiantes ou mères célibataires. Elles mènent une double vie. Elles ne font pas le trottoir mais prennent leurs rendez-vous sur Internet. Elles ne se disent pas prostituées mais escort girls comme si elles offraient une compagnie, et pas forcément du sexe.

Escort, un mot nouveau, rassurant, et presque valorisant. Mais, suffit-il d'un mot pour banaliser la prostitution ? Qui sont ces femmes ? Comment passent-elles d'une vie à l'autre ? Sont-elles plus libres ? Très souvent, elles esquivent ces questions, trop difficile pour elles d'exposer leur vie secrète, leur part d'ombre.

La réalisatrice Sarah Lebas a recueilli leurs confidences, entre deux rendez-vous. Une intimité entrouverte pour la première fois.

Il y a celles qui sont entrées dans cette vie pour payer leurs études, comme Margot. Celles qui le font pour élever leurs enfants, comme Laetitia, Amanda et Lisa. Pour ces trois marseillaises, l'union fait la force. Sans protecteur, sans maquereau, elles forment une sorte de coopérative.

Celles enfin, moins nombreuses, qui revendiquent un choix de vie, comme Marla, l'ancienne étudiante-modèle devenue escort de luxe à Paris.

Pour toutes, Internet permet de garder le masque. Mais au moment de passer à l'acte, l'épreuve des corps reste aussi cruelle qu'autrefois…

Après la diffusion du documentaire, Marina Carrère d'Encausse propose un débat autour de ces deux questions : La prostitution peut-elle être un choix de vie ? Sommes-nous en train d’assister à une nouvelle forme de prostitution par le biais d’Internet ? avec deux invitées : Francine Lepany, Présidente de l'association des amis du bus des femmes, une association qui accompagne les prostituées et Lisa, prostituée et gérante d'un salon érotique à genève. Elle a écrit le livre "Portes ouvertes sur maisons closes" (Editions Grasset).

Rédigé par LZDP

Publié dans #LMEF, #France 5

Commenter cet article