Frédéric Mitterand s'allonge sur Le divan de Marc-Olivier Fogiel ce soir sur France 3

Publié le 14 Avril 2015

Le divan de Marc-Olivier Fogiel (Crédit photo : Jacovides / Besstimage)

Le divan de Marc-Olivier Fogiel (Crédit photo : Jacovides / Besstimage)

Chaque mardi à 23h05 juste près le Soir/3, Marc-Olivier Fogiel est de retour sur France 3 dans un nouveau rendez-vous hebdomadaire.

Avec l'exigence et l’audace qu’on lui connaît, le journaliste et animateur revisite de façon moderne l’émission culte de France 3 « Le Divan », l’inscrivant dans une liberté de ton et de paroles.

Marc-Olivier Fogiel reçoit chaque semaine, sur son divan rouge, une personnalité marquante de la société française, issue du monde des arts, de la politique, de l’économie...

Avec ses invités, celui-ci tente de découvrir, au-delà de leur image publique et médiatique, ce qui les construit et ce qui a fait d’eux les adultes qu’ils sont devenus.

Des archives et des témoins accompagneront cette traversée du miroir et nous permettront de nourrir la réflexion de l’invité, ainsi que celle du public présent, sur sa vie, son parcours, ses choix, ses regrets et ses fiertés...

Cette semaine il reçoit Frédéric Mitterand, 67 ans, a de multiples vies : animateur, producteur, réalisateur, écrivain et ancien Ministre. Son enfance parisienne est marquée par le divorce de ses parents, sa fascination pour le Général de Gaulle et l’admiration pour son célèbre oncle.


Passionné par le cinéma, il tourne à 12 ans dans le film « Fortunat » aux côtés de Michèle Morgan et Bourvil. Pendant 15 ans il dirige des salles de cinéma d’Art et d’Essai mais la faillite de cette entreprise le pousse vers l’animation et la production d’émissions dont « Etoiles, étoiles », « Destins », « Du Côté de chez Fred » ou encore « C’est votre vie ». Nommé à la direction de la Villa Médicis en 2008, Frédéric Mitterrand quitte cette fonction pour devenir Ministre de la Culture sous la présidence de Nicolas Sarkozy jusqu’en 2012.

Ecrivain reconnu par la critique, il transforme tout ce qu’il vit en matière littéraire. Il raconte notamment les tourments liés à son homosexualité dans « La Mauvaise Vie », décrit son expérience de ministre dans « La Récréation » et explore son enfance dans « Une adolescence ».

Rédigé par Sarah

Publié dans #France 3

Commenter cet article