La viande en accusation dans "Enquête de santé" ce soir sur France 5

Publié le 7 Avril 2015

Marina Carrère d'Encausse, Benoît Thévenet et Michel Cymès (Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV)

Marina Carrère d'Encausse, Benoît Thévenet et Michel Cymès (Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV)

Ce mardi en première partie de soirée, Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymès avec la particpation de Benoît Thévenet présenteront en direct sur France 5 un nouveau numéro du magazine "Enquête de santé" qui aura pour thème "La viande en accusation".

Longtemps, la viande a été au centre de l’assiette, synonyme de prospérité et de bonne santé. Mais depuis 20 ans, les ventes sont en baisse et plusieurs scandales sanitaires ont sérieusement entamé la confiance des consommateurs. Au cœur de toutes les inquiétudes : la viande rouge. Bœuf, veau, agneau, porc, et même charcuterie, ces viandes, dites de boucherie, sont-elles bonnes pour notre santé ? Y a t-il des dangers à les consommer ?

Si la viande rouge fournit des nutriments essentiels, plusieurs études ont montré un lien entre une consommation excessive (supérieure à 500 grammes par semaine) et le développement de certains cancers, notamment du côlon et du rectum. En France, 1/3 des consommateurs dépasseraient cette limite.

Autre facteur de risque : le mode de cuisson. Barbecue, grill, plancha...Une viande saisie à très haute température produit des composés toxiques qui favoriseraient également la survenue de cancers. Entre plaisirs gustatifs et dangers pour la santé, il n’est pas simple de donner à la viande rouge sa juste place dans nos assiettes.

Plus de 80% de la viande que nous consommons provient des élevages industriels. Et jamais une filière de l'agroalimentaire n'aura connu autant de scandales que celle des produits carnés. Bœuf aux hormones, maladie de la vache folle, fraude à la viande de cheval... La viande consommée en France est-elle exempte de toute contamination ? Comment s’assurer de sa qualité ? Et quelles sont les garanties sur son mode de production ?

Face à ces risques, faut-il changer radicalement nos habitudes alimentaires, et se tourner, comme le font les végétariens, vers des sources de protéines végétales ? Et que peut-on attendre du « frankensteak », le premier steak entièrement fabriqué en laboratoire ?

Après la diffusion du documentaire, Marina Carrère d’Encausse, Michel Cymes et Benoît Thevenet reviennent en direct sur le sujet en compagnie d’experts et de témoins. Les téléspectateurs sont invités à poser leurs questions par e-mail sur france5.fr, par SMS au 41555 ou via #santef5.

Rédigé par LZDP

Publié dans #France 5

Commenter cet article

leuleu 07/04/2015 22:04

Je mange très peu de viande, pas par principe mais pour raison financière. Je ne m'en porte pas plus mal.