Alexandre Jollien s'allonge sur Le divan de Marc-Olivier Fogiel ce soir sur France 3

Publié le 12 Mai 2015

Le divan de Marc-Olivier Fogiel (Crédit photo : Jacovides / Besstimage)

Le divan de Marc-Olivier Fogiel (Crédit photo : Jacovides / Besstimage)

Chaque mardi à 23h05 juste près le Soir/3, Marc-Olivier Fogiel est de retour sur France 3 dans un nouveau rendez-vous hebdomadaire.

Avec l'exigence et l’audace qu’on lui connaît, le journaliste et animateur revisite de façon moderne l’émission culte de France 3 « Le Divan », l’inscrivant dans une liberté de ton et de paroles.

Marc-Olivier Fogiel reçoit chaque semaine, sur son divan rouge, une personnalité marquante de la société française, issue du monde des arts, de la politique, de l’économie...

Avec ses invités, celui-ci tente de découvrir, au-delà de leur image publique et médiatique, ce qui les construit et ce qui a fait d’eux les adultes qu’ils sont devenus.

Des archives et des témoins accompagneront cette traversée du miroir et nous permettront de nourrir la réflexion de l’invité, ainsi que celle du public présent, sur sa vie, son parcours, ses choix, ses regrets et ses fiertés...

Cette semaine Marc-Olivier Fogiel reçoit Alexandre Jollien. Déclaré handicapé moteur et cérébral dés la naissance à cause d’un cordon ombilical enroulé autour du cou, on prédit aux parents d’Alexandre Jollien qu’il ne marchera pas, ne fera pas d’études et qu’il sera condamné à passer sa vie en institution. Or à 8 ans, il marche et à 23 ans se lance dans des études de philosophie.

A l’aube de ses 40 ans, il est aujourd’hui marié et père de 3 enfants, et tente une nouvelle expérience de vie « zen » en Corée du Sud. Auteur de 6 livres (tous vendus à plus de 100 000 exemplaires), Alexandre Jollien est devenu aujourd’hui un philosophe reconnu.

Découvrez comment il a su contrarier le destin et dépasser son handicap pour, comme il l’écrit lui-même « vivre à fond les trois vocations que lui a données l’existence : père de famille, personne handicapée et écrivain. »

Rédigé par LZDP

Publié dans #France 3

Commenter cet article