Sept à Huit sur TF1 : Le sommaire de ce dimanche 3 mai

Publié le 3 Mai 2015

Harry Roselmack (Crédit photo : Marie Etchegoyen  / TF1)

Harry Roselmack (Crédit photo : Marie Etchegoyen / TF1)

Ce dimanche à 18h00 sur TF1, Harry Roselmack présentera un nouveau numéro de Sept à Huit avec au programme ce soir :

ADOS EN CRISE
Leur adolescence est synonyme de souffrance. Agressivité, scarifications, crise ouverte avec leurs parents, ou même tentative de suicide : Manuela 13 ans et Jérémie, 14 ans, multiplient les signes de détresse. Dans la région de Rennes, une équipe de psychiatrie mobile va à leur rencontre. Un reportage de Géraldine Doussier et Mathieu Despiau

CONFESSIONS D'UN TUEUR
Pendant 25 ans, il a assassiné ceux que lui désignaient ses clients de la Mafia québécoise. Gérald Gallant était tueur à gages, un meurtrier longtemps insaisissable. Depuis son arrestation, il est passé à table. Sous l'oeil d'une caméra de la police, il avoue tout, froidement, minutieusement. En exclusivité, Christophe Dubois raconte les terrifiantes et effarantes confessions d'un tueur. Reportage de Christophe Dubois et Jean Pierre Guillerez

LA CITY D'OR
Kamel Alarzka, Français d'origine libanaise, a grandi sous les bombes à Beyrouth, fondé sa société financière à Paris, mais c'est à Londres qu'il en a fait une entreprise très prospère. Anne-Sophie, designeuse excentrique, a choisi elle aussi la capitale britannique pour se faire remarquer.?? Mathieu, lui n'a pas le bac... mais à 32 ans seulement, il gagne très bien sa vie en vendant des biens d'exception. ? Tous ont cédé à l'appel de Londres : à moins d'une heure de vol de Paris, une autre planète : la cité de tous les possibles, qui attire comme un aimant tous ceux qui rêvent de réussite. Reportage de Nicolas Mondoly, Olivier Le Hellard et Anto Filippi

CHARLOTTE de TURCKHEIM
Aristocrate, artiste, grande gueule, Charlotte de Turckheim est tout cela à la fois, mais refuse les étiquettes et se positionne toujours où on ne l'attend pas. Son dernier pari : une comédie sur fond de crise sociale où des femmes en difficulté n'ont d'autre moyen pour vivre que de faire commerce de leur ventre pour des GPA, des grossesses pour autrui. Avec légèreté et humour, elle s'attaque au thème des mères porteuses, à celui de la solidarité entre filles et des nouvelles formes de la famille. C'est le portrait de la semaine par Thierry Demaizière et Léo Monnet.

Rédigé par LZDP

Publié dans #Sept à Huit, #TF1

Commenter cet article