Des Racines & Des Ailes Sur la Route Napoléon de Golfe-Juan à Grenoble sur France 3

Publié le 3 Juin 2015

Carole Gaessler (Credit photo : SCHOUSBOE Charlotte / FTV)

Carole Gaessler (Credit photo : SCHOUSBOE Charlotte / FTV)

Des Racines & Des Ailes "Passion patrimoine" vous invite ce soir à 20h50 sur France 3 à un voyage Sur la Route Napoléon de Golfe-Juan à Grenoble.

Ce nouveau numéro de la collection « Passion Patrimoine » vous propose un voyage entre mer et montagne, à la découverte de l’une des plus belles routes de France : la Route Napoléon !

Reliant la Côte d'Azur aux Alpes, elle traverse, sur plus de 300 kilomètres, des paysages d’exception. Cette route doit son nom à un épisode mythique de l'histoire de France : le vol de l'Aigle… En 1815, l’empereur s’échappe de l’île d’Elbe et remonte à pied vers Paris avec 1200 hommes pour reprendre le pouvoir à Louis XVIII.

Tout au long de ce trajet, autour de l’actuelle route nationale 85, entre Grasse, Digne-les-Bains, Sisteron, Gap et Grenoble, Véronique Voirin, auteur de guides sur sa région, nous fait rencontrer des passionnés qui protègent des trésors naturels et architecturaux. Férue d’histoire et de patrimoine, elle suit les pas de Napoléon Ier pour la préparation de son prochain ouvrage…

A Grasse, capitale du parfum, Carole Biancalana cultive le jasmin et les roses. Elle a créé l'association des fleurs d'exception du pays de Grasse afin d’aider de jeunes cultivateurs à s'installer dans la région.

A Digne-les-Bains, le campanile de la cathédrale Saint-Jérôme est reconnaissable à des kilomètres à la ronde. Mais la structure métallique datant de 1618 présente des signes de fatigue. Avec l'architecte des monuments historiques Michel Trubert, nous grimpons au sommet de cet édifice remarquable.

Un peu à l’écart de la ville, nous survolons en ULM la Réserve Géologique de Haute-Provence, la plus grande d’Europe. A Sisteron, verrou historique sur la Durance, Lucien Mapelli restaure depuis quarante ans l’imposante citadelle.

Rédigé par Sarah

Publié dans #France 3

Commenter cet article