"Les robots vont-ils voler nos boulots ?" dans "L'angle éco" ce soir sur France 2

Publié le 8 Juin 2015

"Les robots vont-ils voler nos boulots ?" dans "L'angle éco" ce soir sur France 2

De la pédagogie sans idéologie, c'est l'ambition du nouveau magazine économique présenté par François Lenglet sur France 2 : L'angle éco. Les grandes questions économiques sur lesquelles tout le monde à une opinion seront abordées et mises en perspectives sans détour.

Pour ce cinquième et dernier numéro de la saison diffusé ce lundi à 23h05, L’angle éco se plonge dans l'univers des robots et de l'intelligence artificielle.

Les robots sont partout. Ils commencent déjà à envahir nos usines, nos bureaux, bientôt nos magasins, nos hôpitaux, nos foyers, bref ils vont transformer notre vie quotidienne. La robotisation, une révolution qui met à portée le vieux rêve des hommes, se libérer du travail en donnant vie aux machines.

Déjà ils nous dépassent dans bien des domaines au point que certains s’inquiètent : les robots, les ordinateurs, l’intelligence artificielle qui ont été créés pour nous servir, vont-ils un jour se retourner contre nous ? Les robots vont-ils piquer nos boulots, vont-ils finir par nous remplacer?

Selon des chercheurs de l’université d’Oxford, 47% des emplois sont menacés à moyen terme. En France, selon une autre étude les robots pourraient détruire 3 millions de postes d’ici 2025. Du chômage technique nous passerons au chômage technologique. Car la robotisation qui touche les cols bleus, affecte de plus en plus les cols blancs : secrétaires, comptables, juristes, banquiers et même journalistes pourraient être remplacés par des machines intelligentes.

Reportages sur les robots made in France, que le monde nous envie…ou nous achète. Nous irons également au Japon. Ils sont dingues de robots c’est toujours le pays le plus robotisé au monde. ​Enfin la Chine, l’usine de la planète remplace désormais sa main d’oeuvre par des machines c’est une politique affichée et affirmée.

Rédigé par LZDP

Publié dans #France 2

Commenter cet article