"Meurtre sur l'A31" dans Non elucidé ce soir sur France 2

Publié le 21 Juin 2015

Non élucidé (Crédit photo : Crédit photo : France 2 / Eric Vernazobrès)

Non élucidé (Crédit photo : Crédit photo : France 2 / Eric Vernazobrès)

Ce dimanche à 22h50, Arnaud Poivre d'Arvor, avec la participation de Jean-Marc Bloch, présentera sur France 2 une nouveau numéro de "Non élucidé", un magazine qui se propose de revenir sur ces enquêtes criminelles restées dans l'impasse. Chaque épisode raconte ainsi une affaire non résolue en revenant en détail sur toutes les zones d’ombre, en pointant toutes les questions restées sans réponse dans l’espoir de rouvrir des pistes abandonnées voire de soulever de nouvelles hypothèses.

Le huitième numéro de ce dimanche 21 juin est consacré à l'affaire Xavier Baligant. Le 18 juillet 2011, Xavier Baligant, âgé de 29 ans, prend la route avec ses deux enfants. Il quitte l'Ardèche après une semaine de vacances pour retourner chez lui à Nivelles, en Belgique. Vers 2 heures du matin, le jeune père de famille s'arrête sur une aire de repos de l’A31. Ses fils âgés de 4 et 7 ans dorment alors paisiblement sur la banquette arrière du véhicule. Quelques minutes plus tard, un patrouilleur de la société d’autoroute découvre le corps de Xavier Baligant gisant dans une mare de sang devant l’entrée des toilettes. Froidement abattu, il a reçu 4 balles de gros calibre dans la poitrine et dans la tête. Les enfants, sains et saufs n’ont rien vu.

Ce meurtre sur l’aire de Malvaux, à une trentaine de kilomètres de Nancy est particulièrement étonnant. Il n’y a aucun témoin et l'arme du crime est un fusil utilisé par l'armée suisse dans les années 50.

Est-il possible que Xavier Baligant ait été abattu après avoir été le témoin involontaire d’un trafic illégal sur cette aire de repos ? Pourquoi les chauffeurs routiers qui dormaient dans leur camion à quelques mètres du meurtre disent ne rien avoir entendu ?

Les gendarmes s’intéressent également à l’entourage de la victime et plus précisément au conjoint de son ex-épouse. Ils se demandent si cet individu n’aurait pas, par jalousie, commandité le crime.

Près d’un an après les faits, la tuerie de Chevaline en Haute-Savoie présente d’étranges similitudes avec le meurtre de l’aire de Malvaux. A chaque fois, les victimes sont des touristes. Dans les deux affaires, les armes utilisées sont des armes de guerre anciennes. Alors simple coïncidence ou auteur similaire ?

La famille de Xavier Baligant revient sur les différents moments de l’enquête. L’ex-femme de la victime exprime sa souffrance et son incompréhension d’avoir été soupçonnée. Tous veulent la vérité.

Rédigé par LZDP

Publié dans #France 2

Commenter cet article