Mika s'allonge sur Le divan de Marc-Olivier Fogiel ce soir sur France 3

Publié le 16 Juin 2015

Le divan de Marc-Olivier Fogiel (Crédit photo : Jacovides / Besstimage)

Le divan de Marc-Olivier Fogiel (Crédit photo : Jacovides / Besstimage)

Chaque mardi à 23h05 juste près le Soir/3, Marc-Olivier Fogiel revisite de façon moderne l’émission culte de France 3 « Le Divan », l’inscrivant dans une liberté de ton et de paroles.

Marc-Olivier Fogiel reçoit chaque semaine, sur son divan rouge, une personnalité marquante de la société française, issue du monde des arts, de la politique, de l’économie...

Avec ses invités, celui-ci tente de découvrir, au-delà de leur image publique et médiatique, ce qui les construit et ce qui a fait d’eux les adultes qu’ils sont devenus.

Des archives et des témoins accompagneront cette traversée du miroir et nous permettront de nourrir la réflexion de l’invité, ainsi que celle du public présent, sur sa vie, son parcours, ses choix, ses regrets et ses fiertés...

Cette semaine Marc-Olivier Fogiel reçoit Mika. Michael Holbrook Penniman connu sous son nom de scène Mika, 31 ans, est l’un des chanteurs les plus doués de sa génération. Ce jeune prodige, né à Beyrouth d’une mère libanaise et d’un père américain, n’a qu’un an lorsque sa famille décide de quitter le Liban en guerre pour s’installer à Paris.

L’enfance de Mika est marquée par deux épreuves traumatisantes. Alors qu’il n’a que 8 ans, son père est retenu plusieurs mois à l’ambassade américaine du Koweit en pleine guerre du Golfe.

A son retour, la famille s’installe à Londres mais Mika martyrisé par un professeur s’enferme dans le mutisme. Grâce à des cours de chant et de piano, le jeune Mika retrouve sa voix et entame même une carrière de chanteur au Royal Opera House de Londres. Après des études au Royal College of Music, il sort un premier album très rapidement acclamé par la critique. Les singles « Take it easy » et « Grace Kelly » deviennent des tubes dans le monde entier.

Alors qu’il s’apprête à sortir son quatrième album, Mika est aussi reconnu pour son rôle de juré dans « The Voice » en France et « X Factor » en Italie.

Derrière la personnalité flamboyante du chanteur pop, se cache un Mika plus nuancé. Ses mélodies enjouées dissimulent des textes souvent plus sombres qu’il n’y parait.

Rédigé par LZDP

Publié dans #France 3

Commenter cet article