"Le Songe d'une nuit d'été" enregistré au Festival d'Aix en Provence 2015 diffusé ce soir sur France 2

Publié le 14 Juillet 2015

"Le Songe d'une nuit d'été" enregistré au Festival d'Aix en Provence 2015 diffusé ce soir sur France 2

France 2 propose tout l’été, chaque mardi en troisième partie de soirée, « Nuits d’été ». Pour la deuxième année consécutive, France 2 offre aux téléspectateurs une nuit entière culturelle, riche, inédite et unique. Une nuit hebdomadaire de spectacles vivants pour découvrir des opéras, ballets, concerts… inédits suivis des rediffusions des plus belles captations proposées par France 2.

Ce mardi à 23h40, France 2 diffusera « Le Songe d'une nuit d'été », un opéra en 3 actes et 4 tableaux de Benjamin Britten, sur un livret du compositeur et de Peter Pears, d’après la pièce de William Shakespeare et enregistré deux jours plus tôt au Festival d'Aix en Provence 2015.

Mis en scène de Robert Carsen, on retrouve à la distribution de cet opéra Tytania Sandrine Piau, Oberon Lawrence Zazzo, Puck Miltos Yerolemou, Thesus Scott Conner, Hippolyta Allyson McHardy, Lysander Rupert Charlesworth, Demetrius John Chest, Hermia Elizabeth DeShong, Helena Layla Claire, Bottom Brindley Sherratt…

Le fou, l’amoureux et le poète sont farcis d’imagination : l’un voit plus de démons que le vaste enfer n’en peut contenir et c’est le fou. L’amoureux, aussi fou que lui, découvre la beauté d’Hélène sur un front de moricaude. Et l’œil du poète, roulant dans un beau délire, voyage du ciel à la terre et de la terre au ciel. Et comme l’imagination dote d’un corps les choses inconnues, la plume du poète leur trouve des formes et accorde à un rien dans l’air une demeure précise et un nom.
William Shakespeare, Le Songe d'une nuit d'été, acte V, scène 1

Dans une forêt près d’Athènes, durant la nuit du solstice, les mondes se mêlent. Il y a le royaume des fées, troublé par la discorde qui oppose le roi Obéron et la reine Titania. Mais il y a aussi quatre amants pris dans un chassé-croisé de désirs. Et un groupe d’artisans venus répéter une pièce de théâtre à l’écart de la ville. Grâce au suc enchanté d’une fleur, l’elfe Puck sème le trouble et provoque des interférences entre tous ces personnages.
Au gré des méandres oniriques d’une pièce de Shakespeare parmi les plus aimées, Benjamin Britten écrit un opéra envoûtant, où chaque monde est différencié par une matière musicale ineffable. Pour ce chef-d'œuvre lyrique du XXe siècle, Robert Carsen inventa un spectacle enchanteur qui fit les beaux soirs du Festival d’Aix en 1991 et 1992, avant de partir conquérir le monde. Le voici de retour dans le lieu qui l’a vu naître, cette cour de l’Archevêché où la nuit d’été est provençale et le songe à ciel ouvert.

Rédigé par LZDP

Publié dans #France 2

Commenter cet article