Aides sociales : la France est-elle trop généreuse dans Capital sur M6

Publié le 20 Septembre 2015

Crédit photo : Franck FERVILLE/M6

Crédit photo : Franck FERVILLE/M6

Ce soir à 20h50 François-Xavier Ménage présentera Capital avec pour sujet Aides sociales : la France est-elle trop généreuse ?

La France est championne du monde des prestations sociales. Aide au logement, allocations chômage, prestations familiales, revenu minimum. Ces aides représentent 32% du Produit Intérieur Brut (PIB) du pays. Si la plupart du temps, elles sont utiles aux familles les plus modestes, elles font aussi l'objet de nombreuses fraudes. Capital a enquêté au cœur du système pour mieux comprendre comment sont distribuées ces aides. Pouvons-nous tous en percevoir ? Sommes-nous tous des assistés ?

Aides aux familles : la CAF en fait-elle trop ?
Les caisses d'allocations familiales sont les premières distributrices d'aides sociales en France. Mais comment sont-elles gérées ? Qui sont les Français à pouvoir en bénéficier ? Il y a des familles pour qui l'existence de ces aides est primordiale dans l'équilibre de leur budget. D'autres, qui pourraient s'en passer, en bénéficient sans scrupules pour partir en vacances. Autre paradoxe de notre modèle social : de nombreux Français passent à côté des aides auxquelles ils ont droit sans même le savoir ! Quelles sont les dérives de ce système ? Comment les versements sont-ils contrôlés et savons-nous tous à quoi nous avons droit ? Immersion au cœur de la CAF de la Rochelle...

Au chômage à 6 000 euros !
Il faut dire que le modèle social français est le plus généreux d'Europe. Si, en moyenne en France, un chômeur touche 1 100 euros par mois, l'indemnité peut monter jusqu'à 6 100 euros net pour ceux qui avaient les plus gros salaires. Même si ces chômeurs, qui occupaient des postes de haut niveau, ont beaucoup cotisé à l'assurance-chômage quand ils étaient actifs, il n'en reste pas moins que ce montant élevé d'indemnisation n'encourage pas forcément à la reprise rapide d'un travail. Certains en profitent même pour prendre de grandes vacances... Plus grave, le système est souvent détourné par des employeurs qui se débarrassent ainsi de leurs seniors qui toucheront un chômage généreux pendant plusieurs années en attendant la retraite...

Rédigé par Sarah

Publié dans #M6

Commenter cet article