La folle vie des princes milliardaires du Koweït dans Enquête Exclusive sur M6

Publié le 20 Septembre 2015

Bernard de la Villardière (Crédit photo : Pascalito / M6 )

Bernard de la Villardière (Crédit photo : Pascalito / M6 )

Ce soir à 23h, Bernard de la Villardière présentera sur M6 un numéro de son magazine Enquête Exclusive avec au sommaire La folle vie des princes milliardaires du Koweït

Ils jonglent avec les pétrodollars, ils sont à la tête de fortunes colossales, rachètent une partie de la planète et mènent une vie hors du commun. Ce sont les princes du Koweït. Un petit émirat méconnu de 3 millions d'habitants, à peine grand comme un département français, coincé entre l'Irak et l'Arabie Saoudite. Le Koweït, qui s'est enrichi grâce au pétrole, est aujourd'hui le 5ème pays le plus riche du monde (au niveau du PIB par habitant).

Qui sont ces princes et ces milliardaires du désert ? Comment vivent-ils ? Comment investissent-ils leur argent ? Et surtout, comment le dépensent-ils ? Exceptionnellement, certains princes, proches de l'Émir Sabah IV ou membres de sa famille, ont accepté de nous ouvrir les portes de leurs palais, de partager leur quotidien et leurs secrets. À leur domicile et dans leurs résidences secondaires, pendant leurs loisirs, ou dans leurs buildings de verre, pendant qu'ils gèrent leurs affaires, nous avons enquêté sur ces nouveaux « maîtres du monde ». Palais démesurés, jets privés, voitures de collection, passions folles (dernière mode : des grands fauves comme animaux de compagnie)... Dans ce pays de l'ultra luxe et de la démesure, les princes du Koweït s'autorisent toutes les folies, toutes les extravagances. Pourtant ici, la religion, c'est la loi ! Pas d'alcool, pas de tenues légères, les hommes d'un côté, les femmes de l'autre. Mais parfois au Koweït, on s'arrange avec la loi...

Nous irons également à la rencontre de ceux qui travaillent à leurs côtés, notamment certains Français, ou à leur service. Là, ce sont majoritairement des « petites mains » venues du Pakistan ou du Bangladesh. Une main d'œuvre immigrée très bon marché, vivant parfois dans des conditions misérables, qui constitue les deux tiers de la population du pays...

Rédigé par Sarah

Publié dans #M6

Commenter cet article

moustoifa 21/09/2015 09:52

pour moi pas de commentaire mais ce qu je voudrai en vers eux c'est de m'aider dans mon cursus scolaire.
MERCI

Robert 20/09/2015 23:32

Un pays de dégénérés