"Le prix de nos vies" dans Spécial Investigation sur Canal+

Publié le 7 Septembre 2015

Stéphane Haumant (Crédit photo Philippe Mazzoni / Canal+)

Stéphane Haumant (Crédit photo Philippe Mazzoni / Canal+)

Ce lundi à 23h, Stéphane Haumant nous proposera sur Canal+ dans "Spécial Investigation" le document "Le prix de nos vies", une enquête de Linda bendali pour ZED.

Double drame de la Malaysia Airlines (un appareil volatilisé au-dessus de l’Océan indien, un autre atteint par un missile en Ukraine), crash pour Air Algérie au-dessus du Sahel, crash-suicide pour la Germanwings au coeur des Alpes, 2014 et 2015 resteront parmi les années les plus meurtrières de l’histoire du transport aérien.

A chaque fois, dans les heures qui suivent le crash, les compagnies d’assurance calculent ce que chaque victime va leur coûter. Un système très inégalitaire. Car alors que leurs proches sont décédés dans le même avion, certaines familles peuvent toucher plus de 2 millions d’euros d’indemnités alors que d’autres ne recevront que 200 000 euros.

L’Etat français a aussi fixé une valeur à nos existences. Officiellement, depuis 2013, chaque citoyen vaut 3 millions d’euros. Cette somme, c’est le montant que les pouvoirs publics acceptent d’investir pour sauver la vie d’un citoyen, notamment en matière d’accidents de la route.

Alors combien touchent vraiment les familles des victimes d’accidents? Comment est-ce calculé ? Pourquoi les victimes riches valent-elles plus que les victimes pauvres ? Pourquoi la vie d’un enfant est-elle si mal indemnisée ?

Pour SPECIAL INVESTIGATION, Linda Bendali enquête dans l’univers froid et mathématique de ceux qui, en secret, calculent le prix de nos vies.

Rédigé par LZDP

Publié dans #Spécial Investigation, #Canal+

Commenter cet article

mf orsinet 29/10/2015 17:03

Boulversant, reportage très bien fait et fouillé, j'admire les capacités jounalistiques de cette jeune femme et l'en remercie. Avec des individus de cette trempe, fini la langue de bois qui nous prend chaque jour pour des imbéciles! MERCI MADAME, j'aimerai tant vous rencontrer pour vous confier des cas très épineux sur lesquels le silence est de rigueur! il faut cesser de se taire! je me tiens à votre disposition.Très amicalement et encore : FELICITATIONS! Je vous attends. MERCIS