"Manger sain" au sommaire de "Tout compte fait" sur France 2

Publié le 12 Septembre 2015

Julian Bugier (Crédit photo : Christophe Russeil / FTV)

Julian Bugier (Crédit photo : Christophe Russeil / FTV)

Ce samedi à 14h40, Julian Augier présentera sur France 2 un nouveau numéro de « Tout compte fait », un nouveau magazine de société.

Jamais le monde n’avait aussi vite changé que depuis ces 5 dernières années. La crise économique, écologique et des changements politiques majeurs se sont télescopés avec une révolution technologique sans précédent. Ces bouleversements sont en train de transformer en profondeur notre société. Désormais, tout va plus vite, plus loin et les nouvelles générations pensent la famille, l’individu et le travail de façon totalement différente.

Informer, expliquer et comprendre ce monde en mouvement, ce grand chambardement, c’est l’objectif de « Tout Compte Fait » qui propose aux téléspectateurs de découvrir l’émergence d’une nouvelle économie qui bouscule toutes nos habitudes.

« Tout Compte Fait » décode les rouages de cette révolution, raconte les histoires de ces Français qui achètent différemment et des ces entrepreneurs du changement.

Manger sans, manger sain : vraiment?
Sans gluten, sans sucre, sans additifs, sans sel ajouté, sans lactose… Dans les rayons de nos supermarchés, impossible de faire un pas aujourd’hui sans tomber sur des produits garantis « sans quelque chose ». Les ventes du sans gluten, par exemple, pour faire comme les stars ou les sportifs professionnels ont bondi de 42% l’année dernière. Ces produits sont censés être meilleurs pour la santé, « on peut les manger en toute sécurité, les yeux fermés ». Mais sont-ils aussi « safe » qu’on le dit ? Comment sont fabriqués ces nouveaux aliments qui envahissent nos vies ? Régime miracle ou miracle économique quand on sait que les industriels en profitent pour nous les vendre 20 à 50% plus chers ?

Expérience, quand une famille se met à manger bio...
Il y a un an, la télé suédoise avait filmé la famille Palmbers qui s’était mise à manger bio pendant 15 jours, alors que ce n’était pas du tout dans ses habitudes. Les résultats avaient été spectaculaires et la vidéo reprise dans le monde entier. Les taux de pesticides, d’herbicides et de produits chimiques présents dans leurs urines avaient fondu comme par magie, en seulement 2 semaines ! (...)

Le bonheur est dans le pré bio
Il y a quelques jours, 1500 agriculteurs en colère bloquaient Paris avec leurs tracteurs. Quelques jours plus tard, ils étaient à Bruxelles, ils demandent à renégocier les tarifs de leurs produits. Dans leur ligne de mire, la grande distribution, toujours et encore, accusée d’étrangler les paysans, de tordre les prix. Dans le même temps, alors que leurs collègues agriculteurs manifestaient, Philippe l’éleveur de porcs et Dominique le maraîcher travaillaient tranquillement dans leurs exploitations. Il y a quelques années, ils se sont convertis à l’agriculture biologique. Et leur vie a changé. Fini la course au prix, l’agriculture intensive, le rendement à outrance. Aujourd’hui, ce sont eux qui fixent leurs tarifs, ils ont retrouvé le goût de travailler la terre. Et même si l’agriculture bio demande beaucoup plus de travail (la main de l’homme doit remplacer le travail chimique des pesticides et des engrais), Philippe qui avait du mal à joindre les deux bouts et à payer ses traites, a pu embaucher deux personnes sur son exploitation. Le changement de vie est encore plus radical pour Dominique : l’ancien conseiller financier pour agriculteurs qui poussaient ses client à produire toujours plus et toujours moins cher, gagne peut-être 3 fois moins qu’avant, mais il est maintenant fier des fruits et légumes qu’il vend. Immersion chez deux agriculteurs heureux.

Rédigé par LZDP

Publié dans #France 2

Commenter cet article