La seconde vie des objets au sommaire de "Tout compte fait" sur France 2

Publié le 31 Octobre 2015

Julian Bugier (Crédit photo : Christophe Russeil / FTV)

Julian Bugier (Crédit photo : Christophe Russeil / FTV)

Ce samedi à 14h40, Julian Augier présentera sur France 2 un nouveau numéro de « Tout compte fait », un nouveau magazine de société.

Jamais le monde n’avait aussi vite changé que depuis ces 5 dernières années. La crise économique, écologique et des changements politiques majeurs se sont télescopés avec une révolution technologique sans précédent. Ces bouleversements sont en train de transformer en profondeur notre société. Désormais, tout va plus vite, plus loin et les nouvelles générations pensent la famille, l’individu et le travail de façon totalement différente.

Informer, expliquer et comprendre ce monde en mouvement, ce grand chambardement, c’est l’objectif de « Tout Compte Fait » qui propose aux téléspectateurs de découvrir l’émergence d’une nouvelle économie qui bouscule toutes nos habitudes.

« Tout Compte Fait » décode les rouages de cette révolution, raconte les histoires de ces Français qui achètent différemment et des ces entrepreneurs du changement.

Les ateliers "repair"
Tous les objets ne sont pas bons à jeter et les Français l’ont bien compris car de plus en plus, ils préfèrent réparer plutôt que racheter. C’est dans ce contexte que se développent les ateliers Repair, des ateliers pour réparer les objets du quotidien. De la machine à café au pantalon, en passant par le téléphone mobile, avec l’aide de réparateurs, les « consomm’acteurs » offrent une seconde vie à leurs objets.

Avec des professionnels, ils apprennent à réparer eux-mêmes ce qu’ils apportent. Des moments conviviaux mais surtout de belles économies réalisées. Pourquoi un tel engouement ? Comment fonctionnent ces ateliers et peut-on tout réparer ? Enquête sur un phénomène.

Les artisans du recyclage
Ballons de basket, voiles de bateaux, ou même peaux de poissons… et si ces matériaux pouvaient servir à autre chose qu’à ce pour quoi ils ont été créés ?

Anne Couderc, recycle de vieilles voiles de bateaux pour les transformer en accessoires. Jean-Marc, lui, parvient à transformer un pneu en un sac et fait d’une pelouse synthétique… un porte-monnaie. Marielle Philip 28 ans, a relevé l’incroyable défi de transformer des peaux de poissons en chaussures tendances. Tous les week-ends la jeune femme récupère les restes de peaux sur les étals des marchés avant de les tanner. Immersion dans le monde de ces nouveaux artisans.

La décoration industrielle
Il y a quelques années les usines payaient à prix d’or des ferrailleurs pour débarrasser leurs vieux meubles, mais avec la mode des lofts le mobilier industriel est devenu tendance. Désormais ce sont les brocanteurs qui payent les usines pour récupérer leur vieux mobilier, c’est même devenu une spécialité. Frédérique Plun, ébéniste de formation a commencé par rénover quelques vieux meubles avant de réaliser qu’il y avait un vrai marché.

Aujourd’hui, son atelier ne désempli pas: colonnes à casier, lampes industrielles, étals de boucher, il vend ces vieux meubles patinés et remis au goût du jour comme des petits pains. Et c’est un marché très lucratif. La tendance est telle que les grands distributeurs de meubles se sont engouffrés dans la brèche et présentent maintenant des lignes de vrais-faux meubles industriels à des prix beaucoup plus abordables.

​La plupart, en réalité, n’ont jamais vu une usine, ce sont des copies calquées sur les modèles stars du mobilier industriel. Reportage sur cette grande tendance.

Rédigé par LZDP

Publié dans #France 2, #TCF

Commenter cet article