"Charles Trenet : quand notre coeur fait boum" ce soir sur France 3

Publié le 16 Novembre 2015

"Charles Trenet : quand notre coeur fait boum" ce soir sur France 3

Ce soir à 20h50 dans « Lundi en histoires » France 3 proposera un documentaire de Mireille Dumas « Charles Trenet : quand notre coeur fait boum ! ».

Pas de chanson française sans l’indémodable Charles Trenet, considéré toutes générations d’artistes confondus comme « le père de la chanson moderne » avec un répertoire de plus de 1000 mélodies. Qui ne connaît pas "Douce France", "Nationale 7", "Un coin de rue", "Y’a de la joie" pour n’en citer que quelques unes et bien entendu "La Mer", "L’âme des Poètes", "Que reste-t’il de nos amours" qui sont devenus des succès internationaux. De Georges Brassens, Jacques Brel à Alain Souchon ou encore Benjamin Biolay, Charles Trenet, qui a traversé presqu’un siècle d’histoire, les a tous inspirés. Comme le dit son ami Charles Aznavour : "Il y a eu un avant et un après Trenet, il a changé notre métier. C’est mon maître !".

Avec un nouveau rythme et sa gaieté poétique, Charles Trenet révolutionne la chanson française et fait Boum dans le cœur des français à l’aube de la seconde guerre mondiale, avec son art inimitable d’apporter de la joie avec des thèmes parfois tristes. Il a tout chanté : la beauté de la nature, l’amour, des premiers émois aux chagrins les plus douloureux. Pour Juliette Gréco : "Il a dit tout ce qui était beau et tout ce qui était cruel".

Ce paradoxe est à l’image de l’artiste qui jouera toujours avec le sens caché des mots et ne se dévoilera finalement que dans ses chansons où il se raconte à condition toutefois de les décrypter. Et c’est là toute la force de ce documentaire qui nous offre un voyage extraordinaire au cœur de son jardin secret.

Car derrière la joie et le chapeau cloche du "fou chantant", on découvre un être mélancolique et solitaire profondément marqué par son enfance et le brusque départ de sa mère du foyer familial. Cette mère qui envahira sa vie d’homme et avec laquelle il tissera une relation passionnelle sera la véritable femme de sa vie et lui son éternel enfant. On est touchés d’entendre Charles Trenet se demander s’il n’a pas "raté son existence d’un point de vue sentimental et familial" , lui qui pendant longtemps rêvait d’être père.

Ce film nous conduit aussi dans l’intimité d’un homme complexe, à la réputation sulfureuse et sans nul doute victime de son époque, des rumeurs et de l’homophobie. « Calomniez, Calomniez, il en restera toujours quelque chose». Jamais devise n’aura été autant éprouvée ! Jamais artiste n’aura autant été malmené jusqu'à son fameux procès, en 1963, avant d’être blanchi par la justice. Mais le mal était fait et au fil des ans il est devenu l’homme des malentendus. Ce qui amènera Jack Lang à dire : "Charles Trenet était mondialement reconnu et rejeté dans son propre pays. Quand je suis devenu ministre de la culture en 1981, je me suis battu pour qu’il soit pleinement réhabilité".

Avec des archives inédites et de véritables perles, Mireille Dumas nous fait redécouvrir la beauté des mélodies de Charles Trenet et porte un éclairage novateur sur cet artiste solaire, écartelé entre le bonheur de vivre qu’il chantait et la mélancolie qui semblait l’habiter. Un voyage musical de presqu’un siècle, mêlant vie personnelle, événements historiques, politiques, et évolution des mœurs.

Rédigé par Sarah

Publié dans #France 3

Commenter cet article