"Divorce à la sicilienne" dans "Faites entrer l'accusé" sur France 2

Publié le 22 Novembre 2015

Frédérique Lantieri (Crédit photo : Jean Pimentel / FTV)

Frédérique Lantieri (Crédit photo : Jean Pimentel / FTV)

Ce dimanche à 20h35, Frédérique Lantieri présenta sur France 2 un nouvel épisode inédit de « Faites entrer l’accusé » qui aura pour thème « Divorce à la sicilienne », un document de Marie-Sophie Tellier.

Joseph Trupia. Il a été assassiné devant chez lui… sous les yeux de son fils de 14 ans. L’homme a reçu six balles en pleine poitrine alors qu’il était au volant de sa voiture, prêt à conduire l’adolescent au collège.

Une exécution commise en plein jour, celui de la rentrée scolaire 99. Dans un tout petit village de l’Isère : Sardieu.

Selon les témoins, le tueur portait un masque bizarre… et une casquette de base ball, qu’il a perdue dans sa fuite. Voilà de quoi sidérer les gendarmes de Grenoble, qui dépêchent aussitôt leur Section de recherche sur place.

Qui pouvait en vouloir à ce bon père de famille ? Un homme qui élevait seul ses trois enfants ? …

En plongeant dans la vie de la victime, les enquêteurs découvrent que Joseph Trupia s’était fait un nom dans le milieu italo-grenoblois : « Monsieur Jo ». Comme de nombreux siciliens, l’homme a quitté son île dans les années 60, persuadé de trouver à Grenoble et ses environs l’Eldorado dont il rêvait. La ville est ainsi devenue la « base arrière » de la mafia, qui y a implanté certaines de ses activités et de ses méthodes, tandis que les truands lyonnais, marseillais, ou corses savaient y trouver les caches, les armes, ou les hommes de main dont ils avaient besoin.

Trupia, lui, donnait dans le proxénétisme. Au moment de son assassinat, il s’était « rangé des voitures », mais au plus fort de son activité, Monsieur Jo a mis jusqu’ à douze femmes sur le trottoir. Dont la sienne. La propre mère de ses enfants. L’homme aurait-il laissé une « ardoise » derrière lui ? Manqué un jour à sa parole ? L’un de ses proches, membre de Cosa Nostra, se serait-il fait vengeance ?

Tandis que les gendarmes se lancent à la quête du tueur dans le « little Italy » de Grenoble, les enfants de Joseph Trupia suivent une autre piste… Celle d’un crime passionnel, à la sauce sicilienne.

Rédigé par LZDP

Publié dans #France 2

Commenter cet article