Europe 1 lance "Les Trophées Europe 1 de l'environnement"

Publié le 10 Novembre 2015

Europe 1 lance "Les Trophées Europe 1 de l'environnement"

Après une délocalisation de la matinale de Thomas Sotto le 25 septembre dernier à l’Ile de Sein, menacée par la montée du niveau de la mer provoquée par le changement climatique, des éditions spéciales en direct de Mandelieu-la-Napoule avec Europe 1 Matin et Europe 1 Midi le 5 octobre dernier suite aux intempéries qui ont touché le Sud-Est de la France et une matinale en direct de Pékin le mardi 3 novembre, Europe 1 poursuit son engagement en faveur du climat et de la protection de l’environnement avec un dispositif exceptionnel.

A l’occasion de la COP21, la station de la rue François Ier a décidé de créer « Les Trophées Europe 1 de l’Environnement » qui récompensent celles et ceux qui œuvrent pour la protection de la planète. Pour marquer cet évènement, la station proposera une soirée spéciale le 16 novembre entre 19h30 et 21h au cours de laquelle un jury de personnalités, présidé par Ségolène Royal, Ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, récompensera chacun des sept lauréats d’un « Trophée Europe 1 de l’Environnement ».

Le jury sera composé de huit personnalités :
- Thomas Derichebourg, président du groupe Derichebourg, partenaire de cette soirée
- Daniel Cohn-Bendit, chroniqueur à Europe 1
- Aure Atika, actrice
- Nolwenn Leroy, chanteuse
- Marc Jolivet, comédien
- Jean-Marc Jancovici, fondateur de Carbone 4
- Alain Cirou, consultant scientifique à Europe 1
- Anicet Mbida, chroniqueur sur Europe 1, met chaque matin en valeur un produit, un créateur ou une entreprise qui innove et crée en France dans sa chronique « Made in France ».

Les membres du jury désigneront le gagnant de chacune des sept catégories présentées ci-dessous :

1 - « Géo-Trouvetout » : innover, espérer trouver l’invention qui changera tout… Dans cette catégorie « Géo-trouvetout » sont récompensées des personnalités qui ont une idée et qui souhaitent maintenant la mettre en œuvre à grande échelle.
Sont nominés dans cette catégorie : Alain Clément pour Searev, Audrey Bigot, Valentin Martineau, Antoine Pateau et Yoann Vandendreissche et Biceps Cultivatus, Christophe Martinez et Héliblue, Vincent Callebaut et Lilypad, Philippe Allart et les panneaux photoluminescents.

2 - « Secteur public » : ce prix récompense une ville, un regroupement de communes, un département ou une région qui s’est fortement investi ces dernières années dans la transition énergétique.
Les villes et régions nominées dans cette catégorie : Bordeaux avec Suez Environnement (Aquitaine), l’île d’Yeu (Pays de la Loire), Grande-Synthe et ou Loos-en-Gohelle (Nord), Angers (Pays de la Loire), Languedoc Roussillon.

3 - « Start-up éco-innovante » : ce prix récompense une entreprise récente, de moins de cinq ans d’existence, qui a réussi à industrialiser son produit dans le domaine du développement durable.
Sont nominés dans cette catégorie : Sunwaterlife, NewWind, Quivivo,Ynsect, Carbios, Cameo Energy.

4 - « Reconversion » : ce prix récompense une entreprise d’envergure considérée plutôt comme « pollueuse » mais qui, dans sa stratégie récente, effectue une mutation significative de ses activités.
Les entreprises sélectionnées par Europe 1 pour cette catégorie sont Renault-Nissan, Saint-Gobain, Bouygues Immobilier et Colas, Sphère et L’Oréal.

5 - « Personnalités » : ce prix récompense une personnalité pour son action dans le domaine de l’environnement.
Sont nominés dans cette catégorie : Elon Musk, pour les voitures électriques Tesla, Bertrand Piccard pour Solar Impulse, Vincent Bolloré pour Blue Solution et Autolib, Ghilsain Bardout et Emmanuelle Périé-Bardout pour le projet Under the pole, Jérémy Rifkin.

6 - « Education » : cette catégorie distingue des personnalités ou des projets du monde éducatif dans le domaine du développement durable.
Sont nominés : Laurence Tubiana, AgroParisTech et le projet Cyclamen, Atlantic Challenge et Philéas, HEC, La Toulouse Business School et les Assises Nationales Etudiantes du Développement Durable (ANEDD).

7 - « Littérature verte» : ce prix récompense une œuvre qui met en scène les thématiques liées à l’environnement et à la planète.
Romans : Discours d’un arbre sur la fragilité des hommes d’Olivier Bleys (Albin Michel) et Soudain, seuls d’Isabelle Autissier (Stock)
Essais : Voyages à travers les climats de la Terre, Gilles Ramstein (Odile Jacob)
Beaux-livres : La terre est bleue de Cyrille P.Coutansais (Les arènes)
BD : Centaurus 01.Terre Promise. de Léo Rodolphe (Delcourt).

Rédigé par LZDP

Publié dans #Europe 1

Commenter cet article